mercredi, 07 janvier 2015 11:08

Issoufou Mahamadou au Bénin : une visite qui fera date dans la coopération bénino-nigérienne

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

C'est à n'en point douter un emballement sans précédent dans les relations diplomatiques entre le Bénin et le Niger. Le Président nigérien Issifou Mahamadou de nouveau à Cotonou, quatre mois après une première visite, le 3 septembre 2014. Et contrairement à sa précédente visite, celle-ci, qui se veut plus ambitieuse, plus cérémonieuse et plus imposante, sera sans doute celle que retiendront les mémoires...

C'est à n'en point douter un emballement sans précédent dans les relations diplomatiques entre le Bénin et le Niger. Le Président nigérien Issoufou Mahamadou de nouveau à Cotonou, quatre mois après une première visite, le 3 septembre 2014. Et contrairement à sa précédente visite, celle-ci, qui se veut plus ambitieuse, plus cérémonieuse et plus imposante, sera sans doute celle que retiendront les mémoires : les ministres du gouvernement béninois et ceux du Niger aux côtés des présidents Boni Yayi et Issoufou Mahamadou dans la même salle au palais de la présidence à Cotonou pour tenir un conseil des ministres conjoint. C'est l'événement qui aura marqué le séjour au Bénin depuis mardi 6 janvier 2015 du Président nigérien. Ce dernier avait déjà annoncé les couleurs à sa descende d'avion ce mardi matin : "Ma visite revêt un caractère historique car, pour la première fois, nous allons tenir un conseil des ministres conjoint entre le Bénin et le Niger. Il s'agit d'un évènement qui doit être inscrit en lettres d'or dans l'histoire de nos deux pays'', a dit le Président Issoufou Mahamadou. Au terme de la réunion bipartite, les deux gouvernements ont pris des décisions et recommandations dans divers domaines de la coopération entre le Bénin et le Niger notamment le commerce et les transports.

Le port de Cotonou doit maintenir la confiance des importateurs nigériens

Le conseil des ministres conjoint a adopté plus d'une dizaine de mesures de facilitation aux importateurs nigériens clients du port de Cotonou. Au nombre celles-ci figurent l'application des "normes internationales qui exemptent les pays de l'hinterland des frais de délivrance du Bordereau de Suivi des Cargaisons (BSC), la réduction du coût du tracking des véhicules transportant des marchandises vers le Niger."

Les partenaires nigériens obtiennent aussi un moyen de sécurité pour dénoncer les "tracasseries" dont ils seraient victimes en recourant au "numéro vert 81 00 00 00 pour signaler toute difficulté éventuelle".

Déterminés à réhabiliter la ligne ferroviaire Cotonou-Niamey

Les autorités béninoises et nigériennes ont réaffirmé leur "détermination" à faire aboutir le projet de réalisation de la ligne ferroviaire Cotonou-Niamey. Un projet de traité bilatéral est en cours de préparation pour la "la mise en concession de la ligne" au profit du partenaire français Bolloré.

Par ailleurs, "l'accent a été mis sur la nécessité de disposer d'entreprises communes (...) afin de renforcer le niveau des échanges et d'améliorer le transport le long du corridor Bénin-Niger en réduisant les tracasseries policières et autres difficultés éventuelles".

Une commission mixte pour formaliser la coopération

Annoncé comme un autre point important de la visite, le projet de création d'une commission mixte permanente de coopération est aussi entré dans une phase de concrétisation avec la présentation par les ministres des affaires étrangères du Bénin et du Niger d'une "communication conjointe sur un projet de convention".

Le conseil des ministres conjoint a également pris des recommandations dans d'autres secteurs. Ainsi, sur le plan énergétique, les ministres du Déveoppement, du Plan et de l'Enrgie du Bénin et du Niger sont chargés "de proposer aux deux gouvernements un cadre institutionnel de gestion du projet de ligne de 330 KV de la dorsale Nord Bénin qui devrait permettre de fournir aux citoyens des deux pays de l'énergie électrique en quantité suffisante et à moindre coût".

La coopération bénino-nigérienne portera aussi sur la sécurité. Les ministres de l'Intérieur, "en liaison avec les ministres en charge de la Défense, devront poursuivre les réformes dans le sens de l'éradication des tracasseries routières et autres pratiques anormales qui entravent la libre circulation des personnes, des biens et services".

A signaler que le Chef de l'Etat a décoré son homologue nigérien, Issoufou Mahamadou du titre de Grand Croix de l'Ordre National du Bénin. A la fin de son séjour au Bénin ce mercredi 7 janvier, le Président du Niger s'envolera avec le Président Boni Yayi pour trois pays de l'Afrique de l'Ouest confrontés à l'épidémie d'Ebola. Ils se rendront en Guinée, en Sierra-Leone et au Libéria pour "leur manifester la solidarité des peuples nigérien et béninois".

 

Vincent Agué

Lu 3985 fois
0
0
0
s2smodern