jeudi, 29 janvier 2015 08:51

Le COS-LEPI rassure ses agents de terrain

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les agents locaux d'actualisation recrutés par le COS-LEPI dans le cadre de la correction de la liste électorale permanente informatisée ont manifesté ces derniers jours pour réclamer le paiement de leur rémunération. Leurs mouvements par endroits ont empêché le bon déroulement de l'opération d'affichage de la liste électorale provisoire...

Les agents locaux d'actualisation recrutés par le COS-LEPI dans le cadre de la correction de la liste électorale permanente informatisée ont manifesté ces derniers jours pour réclamer le paiement de leur rémunération. Leurs mouvements par endroits ont empêché le bon déroulement de l'opération d'affichage de la liste électorale provisoire. Un récent communiqué du gouvernement affirmant que l'exécutif ne doit plus d'argent au COS-LEPI laisse planer sur ce dernier la responsabilité de la situation.

Vu les circonstances, le président du COS-LEPI a donné une conférence de presse ce mercredi 28 janvier 2015. Sacca Lafia a rassuré les agents mécontents qui devraient percevoir ce qui leur est dû progressivement. "Tout le monde sera payé", a assuré le président du COS-LEPI. Il explique que le retard se justifie par des raisons de sécurité. "La manipulation des fonds publics est toujours délicate. C'est plusieurs centaines de millions de francs. On ne peut pas en faire une publicité à travers la presse", s'est-il justifié.

Le président du COS-LEPI a par ailleurs mis en garde ceux qui s'adonneraient à des actes de vandalisme sur les listes affichées. "Le code électoral a prévu des sanctions à leur encontre", a-t-il prévenu.

Une nouvelle donne dans le processus

Le président du COS-LEPI promet prendre en compte les personnes ayant régulièrement figuré sur la LEPI de 2011 mais qui ne retrouveraient pas leurs noms sur la nouvelle liste. A ces personnes, Sacca Lafia demande de se rendre ou faire parvenir au COS-LEPI les informations sur leurs cartes d'électeur de 2011. Elles pourront ainsi se faire réintégrer sur la liste et dans le centre de vote de leur choix.

 

Vincent Agué

Lu 4595 fois
0
0
0
s2smodern