mardi, 02 février 2016 16:54

Abomey rend un dernier hommage à Edia Sophie

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Décédée le 5 décembre 2015, l'icône de la musique béninoise Edia Sophie a été inhumée le samedi 30 janvier 2016 à Abomey, sa ville natale. C'était l'occasion pour des personnalités et des admirateurs de rendre hommage à la diva. De nombreux artistes de sa génération et des plus jeunes ont salué le rôle qu'Edia Sophie a joué dans l'essor de la musique béninoise

Décédée le 5 décembre 2015, l'icône de la musique béninoise Edia Sophie a été inhumée le samedi 30 janvier 2016 à Abomey, sa ville natale. C'était l'occasion pour des personnalités et des admirateurs de rendre hommage à la diva. De nombreux artistes de sa génération et des plus jeunes ont salué le rôle qu'Edia Sophie a joué dans l'essor de la musique béninoise.

Blaise Ahanhanzo Glèlè, maire d'Abomey était aussi présent à la cérémonie d'hommage. En présentant ses condoléances à la famille éplorée, il a salué la mémoire de l'artiste qui selon lui a chanté "la gloire du royaume de Danhomè."

Chanteuse de musique moderne d'inspiration traditionnelle au Bénin, Edia Sophie de son vrai nom Edia Sophie Aguidigbadja est une pionnière en son genre. C'est en effet en 1965 qu'elle commence à chanter malgré la difficulté que cet exercice présente pour les femmes à l'époque. Elle est connue pour être la première femme artiste moderne du Bénin.

Après avoir chanté au sein de l'orchestre Renova Band entre 1965 et 1967, elle crée son propre groupe "Le caméléon sonore" et enregistre quelques 45 tours. Edia Sophie est l'auteure de plusieurs morceaux dont le plus célèbre reste indéniablement "Adjanouvi".

 

Maurice Thantan 

Lu 16715 fois
0
0
0
s2smodern