jeudi, 28 janvier 2016 09:46

Des recommandations pour une meilleure organisation du Hadj

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le Hadj, pèlerinage annuel des musulmans à la Mecque connaît souvent des difficultés d'organisation au Bénin. Le retard du convoyage des pèlerins est l'un des problèmes récurrents. Mais cette année, les structures chargées du transport des pèlerins entendent mieux organiser l'événement.

Le Hadj, pèlerinage annuel des musulmans à la Mecque connaît souvent des difficultés d'organisation au Bénin. Le retard du convoyage des pèlerins est l'un des problèmes récurrents. Mais cette année, les structures chargées du transport des pèlerins entendent mieux organiser l'événement. 

C'est ce qui a motivé le ministère des Affaires étrangères et le Conseil national de coordination du Hadj au Bénin (Cnch) à initier une journée de réflexion sur l'organisation du pèlerinage le lundi 25 janvier 2016. Bachirou Gbadamassi, secrétaire général du Cnch, présente les résolutions issues des discussions :

"A l'endroit des pèlerins, nous recommandons qu'ils se prononcent vite et s'inscrivent auprès des convoyeurs de leur choix et de payer le prix retenu. A l'endroit des convoyeurs, nous recommandons qu'ils se professionnalisent et fassent l'effort de rechercher de plus en plus le mieux-être des pèlerins (...), de se limiter strictement aux quotas qui leur sont attribués."

Des réflexions ont également été menées autour des questions de transport, d'hébergement et de restauration pour assurer un bon séjour aux pèlerins en Arabie-Saoudite.

Chaque année, environ 4000 Béninois participent au Hadj, cinquième pilier de l'Islam. Un pèlerin au Hadj dépense en moyenne 2,7 millions de francs. L'objectif des organisateurs, cette année, est de faire en sorte que le service rendu soit à la hauteur du coût.

Lire aussi : Hadj 2015 : le ministre des Affaires étrangères conseille les organisateurs

 

Maurice Thantan

Lu 15722 fois
0
0
0
s2smodern