mercredi, 28 juin 2017 09:14

Revue de presse du 28 juin 2017

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 28 06 17

Issa Bah Séko

 

La crise au sein de la Renaissance du Bénin est loin de son épilogue. C’est ce que croit l’autre quotidien dans sa publication du jour. Alors que les dissidents, triomphent, après leur congrès, les loyalistes du parti ne se sentent pas vaincus et n’entendent pas baisser les bras ajoute le canard. L’autre quotidien nous apprend d’ailleurs que Mr Alfred Boccovo, avocat du camp de Léhady Soglo, a réagi en dénonçant la procédure en cours dans le dossier qu’il qualifie de « déni de justice ». L’Evènement Précis voit le mercure monter dans cette famille politique des houézéhoué. L’Evènement Précis signale que le camp soglo prépare sa riposte et que Nicéphore Soglo est pressenti comme le nouveau Président de la RB. Le journal contacte que le père et la mère Soglo, s’activent pour faire régner la paix et la quiétude dans la famille politique. Ils annoncent un nouveau congrès national du parti qui se tiendra dans les toutes prochaines semaines.
Le PSD est également en proie à une grave crise qui secoue ce parti depuis quelques semaines. Afrique Expresse a rappelé que le week-end écoulé, s’est achevé avec un nouvel épisode, et annonce que cette semaine connaitra sans doute un autre rebondissement. Selon les sources du journal, le ministre de l’intérieur se prépare à produire un communiqué pour se préparer à produire un communiqué pour trancher au moins momentanément la guerre des clans qui secoue le parti. Afrique Express, en conclut donc que les regards sont tournés vers le ministre de l’intérieur. Mais l’Evènement Précis citant Casimir Sossou maire d’Aplahoué et proche du camp Golou écrit qu’Emmanuel Golou, demeure le président légal du PSD à ce jour.

Politique toujours avec fraternité qui nous amène dans la famille des FCBE fidèles à Boni Yayi. Fraternité annonce qu’il y a mobilisation de la troupe. Les députés, pro-yayi bientôt en tournée dans leurs fiefs signale Fraternité qui constate que Boni Yayi n’est pas fini. Boni Yayi fait preuve de doigté dans la lecture de la situation sociopolitique nationale écrit fraternité. L’homme ne restera pas longtemps indifférent à l’occupation du champ politique par les caciques du régime actuel ajoute Fraternité qui a découvert que Boni Yayi a sorti les grands moyens pour que ses lieutenants descendent dans l’arène pour tenter de mettre un terme à l’hémorragie des rupturiens. Fraternité écrit que la « Bataille médiatique va laisser place au corps à corps sur le terrain. Et pour ce combat, le journal fait savoir que seuls les disciples restés à ce jour fidèles au maitre ont été appelés à défendre les ‘’verts ‘’ dans cette jungle politique. Le prince de Tchaourou se prépare, il est loin d’une retraite politique forcée conclut Fraternité.

Quittons le quartier Général des FCBE fidèles à Boni yayi pour Gléhoué, Ouidah. Là-bas, le quotidien le meilleur annonce le vote de défiance du maire Sévérin Adjovi prévu pour ce vendredi. C’est de nouveaux ennuis pour le maire Sévérin Adjovi fait remarquer le journal qui précise que c’est le préfet de l’Atlantique qui a convoqué ce vote après la nouvelle requête formulée par les conseillers frondeurs. Mais Afrique Express titre à ce sujet que le maire joue à la prolongation. Et pour cause, le journal écrit que le maire Adjovi ne manque pas d’inspiration pour faire retarder la procédure devant aboutir à sa destitution. Il a joué sur la fibre de la ruse en faisant preuve de jeux qui ne portent plus leurs fruits. Afrique Express constate que la destitution du maire de la cité des Kpassè refait donc surface. Le maire va-t-il perdre son fauteuil ? Réponse ce vendredi après le vote de défiance. Conclut le journal.

 

Issa Bah Séko

Lu 9687 fois Dernière modification le lundi, 03 juillet 2017 09:24
0
0
0
s2smodern