Procès ICC Services
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le procès ICC Services se poursuit à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) à Porto-Novo ce 24 janvier 2019. Les auditions qui se sont déroulées ont viré à la confrontation. La première au sujet des activités annoncées comme celles qui font tourner ICC Services. La seconde a trait à cette fameuse ONG appelée à assurer les arrières de la structure incriminée. Un sujet sur lequel, face à la cour, les responsables de ICC Services ont livré des versions contradictoires.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Ouvert depuis le 17 décembre 2018, le procès ICC Services est à son 23è jour d’audience ce 23 janvier 2019 à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce jour plusieurs personnes ont défilé à la barre, notamment Yannick Lègba, commissaire principal de police, Michel Agbonon, chef d’agence ICC Services de Bazounkpa, Justin Dimon, conseiller spirituel de l’ancien président Boni Yayi. La question qui préoccupe le plus est le montant de la dette de ICC Services envers ses clients.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Nouvelle journée d’audience du procès ICC Services à la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ce 22 janvier 2019. Pour ce 22è jour, la Cour présidée par Cyriaque Dossa a vu dévoilé une nouvelle fois, Laurent Hounsa, Séverine Lawson ainsi que Seth Djidjoho Akplogan, ancien régisseur central au ministère des finances et au ministère du développement. L’après-midi a été consacrée aux controverses autour du nombre de déposants ICC Services. La mission confiée à la Direction de l’organisation et de l’informatique du Ministère des finances a aussi été disséquée.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le procès ICC Services se poursuit à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Ce 21 janvier 2019, 21è jour d’audience à Porto-Novo a été l’occasion d’un affrontement entre le PDG de ICC Services, Guy Akplogan et Etienne Tindjro, son directeur financier et chef d’agence Dantokpa. L’intervention de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique INSAE dans le processus de recensement des déposants a commencé par être décortiquée avec la déposition de Laurent Mahounon Hounsa, son directeur général.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

C'est le 20ème jour d’audition à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ce 18 janvier 2019. A la barre, à Porto-Novo, il y a avait des représentants d’établissements bancaires et par la suite Etienne Tindjro, directeur financier de ICC Services. Il en ressort de sa déposition que ce sont les derniers déposants qui assuraient le paiement des premiers. il faut souligner que le procès est prorogé jusqu'au 31 janvier.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

Le procès ICC services est à son 19ème jour d'audience à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). A la barre, c'est toujours Sévérine Lawson, présidente du comité de suivi né du crash des structures illégales de placement d'argent. 

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

18ème jour du procès ICC services à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ce 16 janvier 2019. Les débats se sont poursuivis aujourd’hui à Porto-Novo avec l’audition de Mme Sévérine Lawson. Plus de 48 heures déjà que la présidente du comité de suivi est à la barre. L’interrogatoire qu’elle a subi a d’abord achoppé sur la propension du sachant, d’après les avocats, à ne pas franchement répondre aux préoccupations, avant qu’elle ne reprenne son cours normal à partir de 11 heures 30, bien sûr, suite à une suspension.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

17ème jour du procès ICC Services à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme ( CRIET) ce 15 janvier 2019.  Sévérine Lawson, la présidente du comité de suivi qui a géré la crise des sociétés d’épargne et de placement d’argent a déposé durant toute la journée. Face aux doutes sur l’utilité de ce comité, elle estime que sa création était nécessaire. Elle a soutenu que la mission qui lui incombait a été bien exécutée et que c’est ICC Services qui en a constitué le la bête noire.

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern

16ème jour du procès ICC services à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) ce 14 janvier 2019. L’ex-agent judiciaire du Trésor, présidente du comité de suivi créé en 2010 pour gérer le dossier ICC Services et consorts,  Sévérine Lawson, était à la barre cet après-midi. Il découle de ses révélations que les responsables de ICC Services étaient loin d’avoir les moyens pour rembourser les déposants.

0
0
0
s2smodern
Page 2 sur 4