mardi, 12 février 2019 13:16

Législatives 2019 : la CENA échange avec les représentants des partis politiques

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Cette rencontre qui intervient après le lancement du processus de recrutement des agents électoraux fait partie intégrante du déroulement du calendrier électoral qui doit s'exécuter sous la bannière de la “transparence” et de la “paix”. Pour Emmanuel Tiando, président de la CENA, il était opportun d'échanger avec les acteurs politiques, “nos accompagnateurs, les premiers responsables du processus électoral”.

Deux temps ont marqué la séance. Dans une première partie, les membres de la CENA, tour à tour, ont rappelé à leurs hôtes le calendrier électoral, les différentes conditions de candidature pour les législatives ainsi que la procédure de déclaration de candidature qui, démarre le 21 février.

Il en ressort qu’une pièce est essentielle pour la constitution du dossier de candidature est le récépissé provisoire de mise en conformité pour les partis créés après la promulgation de la loi portant charte des partis politiques et un certificat de mise en conformité pour ceux existant avant cette loi.

Appliquer la loi

Le commissaire électoral, Soulé Boukary Abou a exhorté les représentants des partis politiques à s’assurer que toutes leurs pièces soient à jour avant le dépôt à la CENA. Puisque dans l’article 46 du code électoral il est fait mention qu’”aucun ajout de pièce, aucun ajout ni suppression de nome t aucune modification ne peut se faire après dépôt”.

Les différentes questions des participants ont tourné autour du processus d’obtention du quitus fiscal ainsi que le récépissé provisoire ou le certificat de mise en conformité. A ces interrogations, Emmanuel Tiando a souhaité que les partis puissent eux-même adresser leur recours aux ministères en charge de ces formalités.

Une décision de la CENA sur l’article 242

Le sujet de controverse pour ce scrutin demeure l’article 242 du code électoral. Suite à des diverses interprétations, la CENA a sorti la décision n°010 du 8 février 2019 expliquant les modalités d’application de cet article.
L’article 1 énumère quatre conditions d’éligibilité des listes à l'attribution et à la répartition des sièges. De même l’article 2 énumère les conditions et méthodes de calcul du quotient électoral et la règle de la forte moyenne.

Lu 681 fois
0
0
0
s2smodern