jeudi, 24 janvier 2019 17:07

Législatives 2019 : une délégation de l’opposition reçue en audience à la Cour constitutionnelle

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

L’organisation des prochaines élections législatives, prévues pour le 28 avril 2019 était au coeur des échanges entre les responsables de partis politiques et Maître Joseph Djogbénou, président de la Cour. Interrogé sur l’interprétation de la Cour constitutionnelle sur certaines dispositions du nouveau code électoral, notamment l’article 242, le président de la Cour a renvoyé ses invités à leur propre interprétation. L’article 242 du code électoral en question est celui qui fixe l’attribution des sièges aux différentes listes en présence selon le système de quotient électoral. Mais son interprétation fait débat et les partis d’opposition souhaitaient avoir l’avis de la Cour constitutionnelle.

En se basant sur différents articles de la Constitution, Joseph Djogbénou a expliqué à ses invitations que la Cour ne pouvait se prononcer en dehors des voies légales prévues à cet effet. Pour le président de la Cour, la pertinence des préoccupations ne doit pas fait perdre de vue que ce sont des recours qui doivent donner lieu à des décisions. A ses hôtes, Joseph Djogbénou a tenu à rappeler les prérogatives de la Cour constitutionnelle en matière d’élections législatives.

Il a tout de même tenu à rassurer les représentants des partis politiques que la Cour constitutionnelle s’apprête pour assurer une élection crédible dans les limites de ses attributions constitutionnelles.

 

 >> A lire Législatives 2019 : la Cena publie le calendrier électoral, son président déplore une campagne précoce

 

Lu 1269 fois
0
0
0
s2smodern