Le défilé des ministères et autres organisme de l'Etat se poursuit devant la commission des finances de l'Assemblée nationale. Dans un contexte de baisse généralisé des budgets, la CNIL plaide pour avoir plus de ressources.

 

De manière générale, les budgets sont à la baisse dans le sillage de la baisse du montant global du budget de l'Etat. Si la plupart de ministères ne trouvent d'inconvénients à cette baisse, certains organismes voudraient plus e moyens.

C'est le cas de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Son budget est passé de 447 millions en 2017 à 383 millions de francs. Ce montant serait insuffisant au regard des priorités de l'institution pour l'année à venir, a expliqué son président Etienne Fifatin. Ce dernier a plaidé pour une augmentation du budget de l'institution.

En effet, en 2018, la CNIL entend entreprendre une vaste campagne de sensibilisation à l'utilisation des réseaux sociaux. C'est le principal challenge de l'organisme pour l'année prochaine et il apparaît comme urgent vu les proportions prises par l'utilisation négative de ses outils, a insisté Etienne Fifatin

jeudi, 17 décembre 2015 15:13

La 2ème mandature de la Cnil prend fonction

Les membres de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), deuxième mandature sont entrés en fonction ce jeudi 17 décembre 2015. Les 11 membres de la Cnil ont prêté serment à la Cour d'appel de Cotonou....

Publié dans Société