La revue de presse sur Radio Bénin

     
 

Revue de presse du 16 01 18

Issa Bah Séko

 

Une fois encore les usagers des services administratifs subiront le dictat des syndicalistes. Greve ! Pendant 72 heures pour les uns et cinq jours pour les autres, les organisations syndicales ont décidé de paralyser le pays. Fraternité dans sa publication du jour fait une analyse et écrit que la démocratie est notre échelle de valeur. Mais n’oublions pas que telle définie dans l’article 1er de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, elle consiste à pouvoir faire ce qui ne nuit pas à autrui. Fraternité estime que le droit de chaque homme n’a de borne que celle qui assure aux autres membres, la jouissance de ces mêmes droits. Pour fraternité, le recours systématiques à la grève par les syndicalistes n’est pas la solution. Le Canard propose la voie de la négociation. Seulement parlant du débrayage dans l’administration, le journal l’investigateur du jour rapporte que 9 syndicats ont boycotté la grève. Pour ces syndicats, il faut faire preuve de patriotisme et opter pour la négociation plutôt que de faire souffrir le peuple. Et ces organisations syndicales sont entre autres du collectif des organisations syndicales des ministères. De toutes les façons le quotidien le Béninois libéré lui, publie à sa page 5 l’intégralité du message d’un citoyen qui appelle à une prise de conscience et dit surtout que les innocents nous regardent. Pour lui, les secteurs de la justice et de la santé sont très sensibles. Il faut à tout prix éviter des grèves.
Parlons de l’agression des mercenaires contre le Bénin dirigée par Bob Denard en 1977. Le quotidien Le potentiel fait un arrêt sur cet événement et revient sur les facettes cachées de ‘‘l’opération crevette’’ qui a secoué le Bénin le 16 Janvier 1977. En ce jour où l’on se rappelle cet événement qui a eu lieu sous le règne du grand camarade de lutte Mathieu Kérékou, le potentiel rapporte que les restes de cette histoire continuent de livrer leurs mystères. A sa page 4, le Canard a publié un extrait du carnet de route de Bob Denard, retrouvé parmi les documents abandonnés. Cet extrait retrace le film de l’opération depuis sa conception, en passant par la phase opérationnelle. Tout était calculé, et des chefs d’Etats africain impliqués dans le coup. Rien ne présageait une défaite. Mais malgré cette minutieuse organisation, le Bénin à vaincu conclut le journal qui rapporte également que derrière cette agression il y avait des béninois selon les mémoires de Gilbert Bourgeaud alias Bob Denard. Et parmi ces béninois, le journal a cité de grands noms. Mais de grâce ce n’est pas à moi de vous les citer !


Issa Bah Séko

0
0
0
s2smodern
0
0
0
s2smodern
powered by social2s