L'avènement et le développement des réseaux sociaux a créé à travers le monde de nouvelles pratiques et donné naissance à des nouveaux professionnels. Les influenceurs font partie de ces nouveaux professionnels qui vivent grâce à leur communauté sur les réseaux sociaux. Métiers pour certains, passe-temps pour d'autres, être influenceur peut-être un "travail" à temps plein et les certains observateurs commencent même à structurer le milieu au Bénin.

Dans ce mini-magazine, notre journaliste, Rachidath Bio-Mama vous plonge dans l'univers des influenceurs du web au Bénin. Pour ce faire, elle a notamment interrogé Frida Axelle Quénum qui cumule plus de 100.000 abonnés sur Facebook et les Twins spécialisés dans la critique musicale.

 

Ce jeudi 10 décembre 2019, le Bénin a célébré la Fête des religions endogènes. Initiée en 1993, cette célébration vise à rendre hommage aux croyances endogènes qui façonnent le quotidien des Béninois malgré l’influence de nombreuses religions dites importées. A l’occasion de cette édition, plusieurs internautes béninois ont célébré, à leur façon le vodoun sur la toile, notamment à travers messages de fierté, des témoignages mais aussi des enseignements.

Evidemment, c’est sur les réseau sociaux, notamment sur Facebook, qu’on retrouve le plus grand nombre de messages. Ainsi, la blogueuse Mylène Flickaa posté une courte publication sur son profil dans laquelle elle dit sa fierté d’être béninoise en ce jour spécial. "Je suis béninoise. Le Vodoun c’est ma racine. L’Afrique, c’est ma terre", a-t-elle introduit avant de préciser que le Vodoun “n'est pas juste une religion, c'est un condensé de cultures, de savoirs et de façons d'être : le respect de la nature, le respect de la vie, le respect de soi.”

“Heureux sont ceux qui savent d'où ils viennent, qui retournent aux bases de leurs histoires, pour s'en imprégner et conquérir le monde. Bonne fête à tous les Africains”, a conclu celle qui est aussi rédactrice en chef du webzine Irawo.

Comme elle, le rappeur Bigstorm a aussi posté un message plein de sens toujours sur Facebook. Pour lui, "le Vodoun c’est comme le couteau sur ta table à manger. Tu peux l’utiliser pour couper ton pain, ou pour tuer... Ce n’est pas le Vodoun qui est Mauvais, c’est toi".

Pour Augustin Dossou, autre internaute ayant célébré cette fête sur Facebook, “On ne peut parler de l'histoire du Bénin sans évoquer le Vodoun. Il est un ensemble de principes culturels et cultuels immuable. Il est indéniable que nous nous en approprions les valeurs en vue d'en promouvoir la richesse…” Il a conclu son message avec un “Bonne fête de Vodoun a tous et a toutes!”.


Certains internautes qui ont pu assister aux manifestations ont également publié des images sur leurs pages sur les réseaux sociaux. C’est le cas de la blogueuse Cornélia Glèlè qui était au “Festival Vodoun” à Ouidah.

D’autres internautes se sont exprimé sur le sujet sur Twitter et sur des blogs. Gnacadja Richmir par exemple a posté ce message sur Twitter : “Je profite de cette date historique de la valeur culturelle de nos identités endogènes pour souhaiter une bonne fête identitaire de nos valeur spirituel à tous les gardiens des différents temples de nos religions endogène. Vive le Bénin. Vive le Vodoun."

Sur Twitter toujours Muriel Alapini a affiché fièrement ses attaches familiales avec certaines divinités vodoun en invitant d’autres béninois à en faire de même.

 

De son côté, Bola Alabi, co-auteur du blog Monwaih, spécialisé dans les cultures africaines a publié un article intitulé “Le Vodoun, cette religion africaine toujours incomprise”. Il y explique notamment que “la sorcellerie est différente du Vodoun, et les Béninois ne sont pas tous animistes" Le photographe Yanick Foly qui a assisté aux festivités de la fête à Grand-Popo en a ramené des clichés époustouflants qu’il a publié sur ses pages Facebook, Twitter et Instagram

L'édition 2018 du Web Summit, le rendez-vous annuel des professionnels du Web a ouvert ses portes lundi soir à Lisbonne au Portugal. A cette occasion, Tim Berners-Lee, un des pionniers de l’Internet considéré comme l'inventeur du web, a annoncé un nouveau « contrat pour le Web » pour rendre l'Internet sûr et accessible à tous. Le hashtag #ForTheWeb a été lancé pour soutenir la démarche.

Publié dans Tech

Plus rien ne va entre Facebook et ses anciens employés. Ces dernières semaines, plusieurs anciens cadres de Facebook ont exprimé leur désaccord vis-à-vis des directions prises par le réseau social de Mark Zuckerberg.

Publié dans Revue du web

Ce sont les nouveaux chiffres de l’usage de l’Internet, des réseaux sociaux et du mobile dans le monde. Ces chiffres ont été révélés il y a deux jours lors de la publication de l’étude réalisée chaque année par les entreprises Hootsuite et We are Social.

Publié dans Revue du web

Deux sujets sont au menu de notre revue du web de ce mercredi 09 août 2017. D'abord, à Bembèrèkè, un revendeur d'essence a ramassé la somme de 735000 francs CFA puis a décidé de le remettre à son propriétaire. Ensuite, les propriétaires de motos ont jusqu'au 17 août pour immatriculer leurs engins.

Publié dans Revue du web

Deux sujets sont au menu de notre revue du web de ce lundi 07 août 2017.

D'abord, sur les réseaux sociaux, les Béninois réagissent au transfert de Neymar au Paris Saint Germain. Ensuite, nous vous parlons de "I-Cut", une application développée par des adolescentes kényanes pour en finir avec les mutilations génitales.

Les Béninois réagissent au transfert de Neymar au Paris Saint Germain

Impossible de passer à côté du sujet ces derniers jours. Le transfert de Neymar au Paris Saint Germain était au cœur de toutes les conversations ces derniers jours. Evidemment sur la toile béninois aussi, on en a beaucoup parlé et nous avons relevé pour vous quelques réactions à ce transfert hors normes.

Les première réactions proviennent de Twitter à l’image de Geraud Viwami qui écrit « Aubameyang se croyait trop grand pour Paris. Et maintenant c'est Neymar qui débarque dans la capitale. Le foot est magique »

Pour Djossè Parfait « Ce n'est pas le #PSG qui achète #Neymar, c'est plutôt Neymar qui se rachète auprès de Paris pour l'avoir privé d'un quart de finale en C1. »

De son côté, Lionel Kpenou Chobli se réjouit de l’arrivée de Neymar en France et dit "#Neymar en #France cela nous ramène au bonheur de la D1 avec Pelé. Mozer. Voller. Valdo. Rui Barros. Weah. Klinsmann. Valderrama. Etc !"

Il poursuit en disant “J'aime pas la jalousie. #Neymar à #PSG c'est une perte pour mon #Barca mais un grand pas pour le football en #France depuis #OM de #Tapie ! »

Imourane Mikaila nous ramène quelques années en arrière et ose la comparaison entre la présentation de Sessegnon et celle de Neymar « #Benin Présentation de Neymar au PSG. Pourtant Sessegnon est passé par là avec le même mallot »

 

D’autres réactions sont à lire sur Facebook. Dans le sens de l’humour, Chermos Tamadaho écrit « Le transfert de Neymar du BARCA a PARIS est un message très fort à nous les garçons, quel que soit l'amour que te porte ta copine sache qu'elle peut te quitter pour un autre, il suffit que ce dernier connaisse sa clause libératoire »

Dans le même style, Aziz Badarou écrit que « Neymar Jr doit respect à Sessegnon pour lui avoir laissé le numéro 10 du PSG... ».

 

Il y a enfin cette interrogation de Arnaud Serge qui se demande « Donc comme ça, on a payé un joueur à 300 Millions d'euros pour qu'il joue contre Amiens, Evian, Brest ou Toulouse ? »

Des adolescentes kényanes développent une application pour en finir avec les mutilations génitales

 

I-cut, c’est le nom de cette prouesse technologique venue tout droit du Kenya. Inventée par 5 jeunes lycéennes, I-cut est conçu pour sauver et aider les victimes de mutilations sexuelles, comme l’excision.

 

Grâce à l’application i-Cut, les jeunes filles forcées de subir cette coutume pourront alerter les forces de police en passant un appel aux secours. Quant aux survivantes, elles seront invitées à rapporter les faits aux autorités et dirigées vers des centres d’accueil.

 

L’interface de i-Cut est ainsi composée de trois boutons principaux : "Aider", "Sauver", "Raconter".

 

Les cinq jeunes ont été retenues pour participer à une compétition internationale le 4 octobre prochain en Californie aux Etats-Unis. Elles constituent la seule équipe africaine représentée à ce concours qui réunit les jeunes développeurs filles avec le soutien de Google, de Verizon et des Nations Unies.

Publié dans Revue du web
mardi, 25 juillet 2017 10:41

Revue du web du 25 Juillet 2017

Deux sujets sont au menu de notre revue du web de ce jour. D’abord les Béninois racontent leur souvenir de Porto-Novo sur Twitter avec le hashtag #RaconteMoiPortoNovo. Puis, en Afrique du Sud, dans la lutte contre le Sida, une petite fille de 9 ans suscite l’espoir de la communauté scientifique.

Publié dans Revue du web

Les journalistes du Bénin, les blogueurs et autres acteurs influents de la toile ont désormais un espace de dialogues, d’échanges et de partages. Lancé au cours d’un atelier inaugural ce vendredi 17 mars 2017 à Cotonou, Médialogues est l’initiative qui vise en mettre ces deux acteurs en relation pour des sessions de partage d’expériences et de bonnes pratiques.

Publié dans Société