C’est au pas de charge que le ministre du Cadre de vie et du développement durable a visité les chantiers du projet “Asphaltage dans la ville de Natitingou le samedi 23 mars 2019. Accompagné des cadres de son département, de la directrice de l’Agence du Cadre de vie et en présence des autorités administratives locales, Didier Tonato a pris la mesure de l’avancement des travaux et fait des recommandations.

Dans la cité des Nanto, le projet “Asphaltage” concerne une vingtaine de rues. Les travaux qui ont commencé depuis plusieurs semaines n’évoluent pourtant pas au rythme souhaité. “Actuellement nous sommes à 15% de niveau d’exécution pour un délai consommé d’environ 49%”, a résumé François Agomadjè, chef de projet “Asphaltage” au ministère du Cadre de vie. Ce bilan n’est pas satisfaisant aux yeux du ministre Didier Tonato : “Je ne suis pas satisfait parce que je suis à 15 % d’avancement physique”.

Accélérer les travaux

Face à cette situation, tous les acteurs se sont entendus sur la nécessité d’accélérer les travaux. “L’entreprise s’engage à rattraper en mobilisant plus de monde et de matériel et c’est ce qui est train d’être fait”, a expliqué le chef de projet “Asphaltage”. “Notre objectif est de respecter rigoureusement les délais impartis, de faire en sorte que au terme de chaque marché nous puissions procéder la réception provisoire rue par rue, rue par ville de tous les travaux qui auront été exécutés", a rappelé Olga Prince Dagnon, directrice de l’Agence du Cadre de vie.

A ce propos, des solutions ont été proposées en vue de régler les difficultés d’avancement que rencontrent les chantiers à Natitingou. Le ministre du Cadre de vie a saisi l’occasion pour rappeler toute l’importance du projet. “Jamais à Natitingou, on a ouvert autant de chantiers à la fois. Ramener à la proportion de la ville, ce que le projet “Asphaltage” veut faire en 15 mois dépasse ce qui a été fait en 50 ans, en termes de voirie aménagée”, a assuré José Didier Tonato.

Publié dans Société

La qualification des Écureuils à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations a mis beaucoup de joie dans le cœur des Béninois. Cette joie, les Béninois l’ont abondamment exprimé sur Internet et les réseaux sociaux en particulier. Au coup de sifflet final du match contre le Togo, remporté deux buts à un (2-1) par le onze national au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou, dimanche 24 mars 2019, beaucoup de messages de félicitations ont été postés sur Facebook et Twitter notamment.

On voit ici, par exemple, le message de Dine Adechian qui écrit « Félicitations aux Écureuils et au public du Bénin pour cette quatrième qualification à la Coupe d'Afrique des Nations après 2004, 2008 et 2010 ».

Comme cet internaute, Augustin Dossou aussi félicite les Écureuils pour leur magnifique victoire. Pour Bola Balogoun, « Les ÉCUREUILS du Bénin sont désormais officiellement à seulement 6 matchs du titre de champion d'Afrique pour le compte de l'année 2019 »

De nombreuses réactions également sur Twitter. Ici, on notera le message de l’ancien international français d’origine béninoise, Sydney Govou. L’ancien joueur de Lyon écrit « Les écureuils seront à la CAN en Egypte @hondjo1 . Bravo à tous et big up à tous les Béninois et Beninoise ».

Le compte de l’Ambassade des Etats-Unis a aussi lâché un message de félicitations pour les Ecureuils. « Félicitations aux écureuils ! A l'ambassade, tout le monde est enthousiaste de savoir que le 11 national du Bénin aura ses crampons en Egypte pour la prochaine CAN ! On se prépare pour le grand rendez-vous du football africain ! », peut-on lire.

Le chanteur Fanicko n’est pas resté en marge de la célébration. On a remarqué son message de félicitations aussi, lui qui écrit : « Oyéééé (...) Merci les Écureuils. C'est le Feu et le Feu ? C'est Petit mais c'est Puissant ? ».

Et pour finir, nous avons retrouvé le plus pressé parmi tous les supporters béninois. Il s’appelle Mo Bolade. Sur Twitter, il écrit : « J'ai déjà prix mon billet pour l'Egypte». Avant de conclure « Merci aux Écureuils du Bénin »

Publié dans Sport

Il leur suffisait d'un nul ou d'une victoire pour se retrouver à l'édition 2019 de la Coupe d'Afrique des Nations qui aura lieu en Egypte. Et ils l'ont fait. Les Ecureuils du Bénin se qualifient pour la CAN 2019 après leur victoire sur le Togo ce 24 mars à Cotonou lors de la 6è et dernière journée des éliminatoires.

Publié dans Sport

C'est la 6ème et dernière journée pour les éliminatoires de la coupe d'Afrique des nations (CAN) Egypte 2019. Dans le groupe D, le Bénin et le Togo s'affrontent ce 24 mars pour une place qualificative, synonyme de billet pour la phase finale. L'équipe d'Algérie est déja qualifié avec 11 points. Suivez-ici en direct du stade de l'amitié Mathieu Kérékou, les moments forts de la rencontre.

Publié dans Sport

L’organisation des nations-Unies (ONU) a publié ce 20 mars l'édition 2019 de son rapport annuel des pays les plus heureux ,World Happiness Report . En Afrique Subsaharienne, le Bénin occupe la 6è place et 102è au plan mondial.

Publié dans Société

A partir de 2024, le baccalauréat national n’aura plus cours au Bénin. Il sera remplacé par le baccalauréat communautaire, un examen qui sera organisé simultanément dans les huit pays de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). En prélude à cela, il a été organisé un examen blanc au profit de certains élèves afin de les préparer.

Publié dans Société

Avec le processus électoral dans l’impasse, un mot revient souvent dans les propos des hommes politiques et des acteurs de la société civile. Il s’agit de « consensus ». Qu’entend-on par consensus en politique ? Quand intervient-il ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? C’est à toutes ces questions que le dossier politique de ce lundi tente des réponses. C’est une présentation de Issa Bah Seko

Cotonou accueille depuis ce 11 mars 2019, un atelier sur la gestion pragmatique de l’infection tuberculeuse latente et de la tuberculose pharmacorésistante. Il réunit des participants venus de 45 pays sur les 47 que compte la zone Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Publié dans Santé

L'un des souvenirs les plus douloureux pour une femme et dont elle n'a pas envie de se rappeler est un viol. C'est une forme de violence qui consiste à avoir des rapports sexuels sans consentement. Au Bénin, plusieurs femmes sont victimes de cela mais beaucoup n'arrivent pas à le surmonter. A travers ce reportage, Rebecca nous plonge dans le vécu d'une victime ainsi que le combat des associations qui lutte contre cette pratique. 

Les Ecureuils du Bénin affrontent pour la 6è journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, les Eperviers du Togo ce 24 mars à Cotonou. En prélude à ce match où la qualification se joue pour les deux équipes, Michel Dussuyer, le sélectionneur du Bénin a dévoilé la liste des 23 sélectionnés.

Publié dans Sport
Page 5 sur 72