Après les législatives du 28 avril 2019, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a organisé du 16 au 18 juillet, leur évaluation. Etaient présents à cet atelier, les représentants des partis politiques ayant participé aux élections. Au terme des trois jours de discussions, des recommandations ont été formulées pour l'amélioration du processus.

Publié dans A la une

Le chef de l’Etat, Patrice Talon a échangé ce 21 juin 2019 avec les membres de délégation de Savè et de Tchaourou. Il a été question des manifestations violentes ayant eu lieu dans ces villes ainsi que la préservation de la paix.

Publié dans Politique

La commission électorale nationale autonome (CENA) continue de dérouler son calendrier pour les législatives du 28 avril 2019. Ses membres ont installé dans leur fonctions, ce 23 avril les coordonnateurs d'arrondissement des départements du Littoral, de l’Atlantique, de l’Ouémé et du Plateau. La cérémonie dirigée par Geneviève Boko Nadjo, vice-présidente de la CENA et Basile Fassinou, coordonnateur au budget, s’est déroulée à la mairie de Cotonou.

Publié dans Législatives 2019

Les évêques du Bénin appellent à préserver la paix en cette période électorale. A travers un nouveau message adressé à la nation intitulé "La paix, une fleur fragile", la conférence épiscopale du Bénin a invité d'une part les acteurs politiques à oeuvrer pour des élections législatives inclusives. D'autre part, elle a recommandé aux populations "d'agir toujours et partout selon [leur] conscience" afin de préserver la paix.

 

Nous poursuivons notre série de dossiers ayant trait aux Législatives de 2019. Aujourd’hui, nous nous intéressons aux missions dévolues à la CENA, Commission Electorale Nationale Autonome. C’est cette institution qui est chargée, depuis une vingtaine d’années, de l’organisation des élections au Bénin. Responsables de la CENA, hommes politiques et acteur de la société civile évoquent les différents rôles que la loi confère à l’institution électorale. De même on parle des insuffisances dans le fonctionnement de cette institution. Dossier Lundi Politique c’est une Présentation de Christian Gandjo.

La Cour constitutionnelle a lancé ce 11 mars 2019 à Cotonou, les audiences relatives aux recours des partis MOELE Bénin, USL et PRD contre le rejet par la Commission électorale nationale autonome (CENA) de leurs listes de candidatures. Les représentants de tous ces partis de même que ceux de l’Union Progressiste et du Bloc Républicain se sont affrontés devant l’institution présidée par Joseph Djogbénou. Les débats ont achoppé sur la nature des documents versés au débat par le PRD pour appuyer ses allégations et requêtes ; des documents appartenant à la CENA et marqués du sceau de la confidentialité. 

Publié dans Législatives 2019

Plus aucun parti politique ne peut prétendre déposer son dossier pour les législatives du 28 avril La Commission électorale nationale autonome (CENA) a clôturé le dépôt des dossier de candidature ce 26 février 2019.  Il en ressort qu sept partis ont pu se faire enregistrer avant minuit.

Publié dans Législatives 2019

La Commission électorale nationale autonome (CENA) a lancé le 30 janvier 2019, l'opération de recrutement d'agents électoraux pour les législatives du 28 avril. Ils seront par la suite déployés dans les 14206 postes de vote. L'opération s'achève le 13 février.

Publié dans Législatives 2019

Une délégation de responsables de partis politique de l’opposition a été reçue en audience à la Cour constitutionnelle. Composée d’une vingtaine de personnes, représentant les principaux partis d’opposition, la délégation a eu une séance de travail avec le président de l’institution.

Publié dans Législatives 2019

" Le PRD face aux enjeux du système partisan", c'est le thème de "90 Minutes pour convaincre " de ce 6 janvier 2019. Sur le sujet, de la non-adhésion du PRD au Bloc Républicain lors de la formation des blocs de la mouvance présidentielle, l’invité a rappelé les motifs du refus du parti, d’intégrer pour l’instant les blocs. Dans le groupe, le PRD devait entre autres, rester un courant, conserver son logo et tout ceci devait se matérialiser à travers un accord écrit entre les parties.

Page 1 sur 3