NOS RADIOS EN DIRECT  

direct radio bénin   direct atl fm   direct radio parakou


Tout le week-end et en début de semaine, l'information a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Un cas suspect d'Ebola serait présent au quartier Sainte Rita à Cotonou. Les publications détaillaient même dans quelles conditions les agents du Service d'aide médicale d'urgence (SAMU), enveloppés dans des combinaisons de protection anti-Ebola, seraient allés évacuer le malade et dégager ses effets couverts de son sang.

Alors que la rumeur enflait avec la frayeur qui la suit, les autorités sanitaires ont tôt fait de réagir pour fixer l'opinion sur la situation.

La fièvre hémorragique à virus Ebola n'est pas au Bénin. C'est l'essentiel qu'il faut retenir de la conférence de presse animée par les membres du cabinet du ministère de la santé et le directeur du SAMU ce lundi 27 octobre 2014. Le professeur Martin Chobli, Directeur du SAMU a confirmé l'évacuation du malade suspect. Suite à une alerte reçue jeudi, une équipe spéciale est allée transférer le patient hyperthermique à Sainte Rita. Le suspect est un expert-comptable de 54 ans, prétendument en provenance de Guinée. Mais contrairement aux prétentions de l'alerte, il ne présentait pas de signe d'hémorragie. Il n'y avait non plus eu ni vomissement ni diarrhée. Au bout de 24 h, l'état du patient s'est beaucoup amélioré. Sa forte fièvre a chuté et il est redevenu conscient.

Les premiers diagnostics ont révélé qu'il présentait un manque de magnésium ce qui peut justifier ses douleurs musculaires.

Aux termes de toutes ces constatations et après concertation avec les services du représentant résident de l'Organisation Mondiale de la Santé, les autorités sanitaires ont conclu que les signes observés n'étaient pas compatibles avec les symptômes d'Ebola sur le plan clinique. Sur ce, elles ont décidé de lever l'alerte sur le cas. L'autre confusion que Martin Chobli a éclaircie concerne la provenance du malade. Celui-ci venait de la Guinée équatoriale, pas de Guinée Conakry où sévit la fièvre Ebola actuellement.

Le patient est actuellement hospitalisé au CNHU de Cotonou. Les autorités sanitaires rassurent par ailleurs qu'il n'y aura pas de faille dans la riposte contre un éventuel cas de l'épidémie d'Ebola au Bénin.

C'est la deuxième fausse alerte à l'Ebola après celle qui a circulé en début d'août cette année.

 

Maurice Thantan

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir