lundi, 22 mai 2017 16:43

Crise à la RB : destitué et exclu, Léhady Soglo conteste

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Le parti Renaissance du Bénin se déchire. Son président Léhady Soglo a été destitué puis exclu par le bureau politique du parti réuni en session extraordinaire du 19 au 21 mai 2017 à Abomey, a rapporté l’Agence Bénin Presse.

Le parti Renaissance du Bénin se déchire. Son président Léhady Soglo a été destitué puis exclu par le bureau politique du parti réuni en session extraordinaire du 19 au 21 mai 2017 à Abomey, a rapporté l’Agence Bénin Presse.

La réunion du bureau politique s’est tenue en l’absence du président du parti convoqué pour répondre de certains faits qui lui sont reprochés. Les deux mesures prises à son encontre ont été prononcées l’une après l’autre pour sanctionner la gestion du président déchu. Il lui est notamment reproché le choix solitaire du candidat du parti à la présidentielle de mars 2016. La RB avait soutenu la candidature de Lionel Zinsou.

L'actuel maire RB d’Abomey-Calavi a été choisi pour assurer l’intérim jusqu’à la tenue d’un nouveau congrès. Le comité qui l’organisera est présidé par Abraham Zinzindohoué.

Réunions “illégales”

Léhady Soglo n’a pas tardé à réagir à sa destitution. Celle-ci est nulle et non avenue, selon un communiqué signé par l’intéressé qui se présente comme le président légitime du parti. Il ne “pourrait être déchu par un groupuscule dénué de toute légitimité”, indique le communiqué publié le 20 mai soit au lendemain de la destitution et avant l’exclusion. Léhady Soglo juge “illégales” les deux réunions qui l’ont sanctionné.

Approché par Radio Bénin, Mesmin Yéhou, premier secrétaire à l’organisation du parti, a aussi contesté le processus ayant conduit à la destitution de Léhady Soglo. Il fait observer que seul le président a le pouvoir de convoquer une réunion du bureau politique du parti qui ne peut d’ailleurs se réunir ailleurs qu’au siège de la formation à Cotonou. Toute délocalisation des sessions statutaires n’est possible que sur la base d’un “consensus” selon Mesmin Yéhou. Tout s’est pourtant déroulé ce weekend à Abomey.

>> Ecouter un extrait des propos de Mesmin Yéhou

Léhady Soglo, maire de Cotonou, a pris la succession de sa mère à la tête de la RB en 2010. Le parti compte au parlement sept députés, élus de son alliance avec le parti Réveil Patriotique, aux législatives de 2015.

 

Vincent Agué 

Lu 2005 fois
0
0
0
s2smodern