La déclaration de la minorité parlementaire hier à l’hémicycle est abondamment relayée par les parutions de ce jour.

Le Pays Emergent tire la sonnette d’alarme et met en manchette, Assemblée Nationale hier : Les députés de la minorité parlementaire alertent sur un autre complot en gestation contre le peuple béninois.

D’après ce journal, la révision du code électoral se prépare en catimini par Talon.

Dynamisme info enfonce le clou et nous apprend que la minorité parlementaire insatisfaite de la gouvernance Talon crache ses vérités à Houngbédji. L’Evènement Précis pour sa part parle de cri d’alarme des 23 députés minoritaires et publie l’intégralité de la déclaration.

Fraternité plus modéré parle des observations de la minorité parlementaire. A en croire le quotidien de Mènontin les 23 députés qui avaient voté contre le projet de révision de la constitution, ont dénoncé un Etat qui ne respecte pas les décisions de Justice. Ils ont aussi condamné les conflits d’intérêts au sommet de l’Etat, le limogeage et la traque des responsables de syndicats et l’acharnement politique contre les maires, députés, anciens ministres et opérateurs économiques.

Nord Sud Quotidien, a un regard tout autre sur le sujet et met à sa une : Assemblée Nationale, la minorité parlementaire au bord de l’éclatement.

Ce Journal nous apprend qu’après la déclaration, l’atmosphère qui a régné et les nouvelles des coulisses renseignent peu sur la cohésion de cette minorité parlementaire qui risque de voler en éclat. A en croire ce journal, les 23 députés minoritaires n’auraient pas pris connaissance du contenu de cette déclaration avant sa lecture d’où des contestations.

Nord Sud quotidien bien informé poursuit en mentionnant que pour calmer les ardeurs, cette frange de parlementaires s’est aussitôt retirée pour une réunion de crise à la salle Saka Kina de l’assemblée nationale.

Sur un tout autre plan, L’évènement précis nous apprend que l’aéroport de Glo gligbé sera construit avant 2021, La Presse du Jour ajoute qu’en plus de l’aéroport une voie express Glo-Togbin sera construite sur 40Km.

Toujours selon la Presse du Jour, la construction du nouvel aéroport de classe internationale de Glo –Djigbé est prévue pour être réalisé en mode « Conception et Construction » par la société China Airport Construction Group corporation.

Le Bénin Intelligent va encore plus en détails et annonce que pour l’assistance au maître d’ouvrage de l’aéroport de Glo-Djigbé Talon sollicite l’expertise de la firme Aéroport de Paris ingénierie.

Ce journal explique que ce choix se justifie du fait de la spécificité et de l’envergure du Projet. De plus cela va permettre au maître d’ouvrage d’exécuter au mieux son rôle dans sa conduite suivant les normes et recommandations de l’organisation de l’aviation civile Internationale (Oaci).

Pour finir les journaux publient quelques grandes décisions du Conseil des ministres issues mercredi 27 Septembre 2017.

D’après le Meilleur, le gouvernement autorise l’acquisition du capital social de la BAIC et les avoirs des clients, le Pays Emergent annonce que le prix des produits pétrolier est revu à la baisse ainsi l’essence à la pompe coûte maintenant 485 le litre, le pétrole 485 le litre, le gasoil 480 le litre, le Mélange 565 le litre et le Gaz domestique 525 f le Kilogramme.

José Gnimadi

Publié dans Politique

Le dossier "Lundi politique" de Radio Bénin, ce lundi, a porté sur un sujet qui passe pour normal au Bénin : le mensonge en plitique. Pour nombre de personnes, les politiciens sont tous des vendeurs d'illusions. Qui croire, entre les politiciens qui clament leur honnêteté et l'homme de la rue convaincue à jamais que la politique rime avec mensonge au Bénin ? Christian Gandjo en parle dans ce dossier. 

La nouvelle  émission sur Radio Bénin "90 Minutes pour Convaincre" a reçu ce dimanche 24 septembre 2017, Orden Alladatin, premier rapporteur de la commission des lois de l'Assemblée Nationale et élu de la majorité présidentielle.

La vie politique béninoise est animée par les partis et les alliances de partis. Celles-ci pour la plupart naissent souvent pour soutenir un régime au pouvoir. C'était le cas de l'Union pour le Bénin du Futur (UBF) qui a disparu en même temps que Mathieu Kérékou quittait le pouvoir ; c'est presque le cas des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) qui se vident petit à petit depuis que Boni Yayi s'est retiré du pouvoir en avril 2016. "L'Union fait la Nation" (UN) de Bruno Amoussou résiste au temps tandis que "Bénin en Route" a récemment vu le jour pour soutenir le régime de Patrice Talon. Radio Bénin s'intéresse aux alliances de partis et les raisons de leur dislocation bien souvent précipitée. Rodrigue Vossanoudé présente le magazine diffusé ce lundi 18 septembre.

 

Ce samedi 19 août 2017, l'alliance "l'Union fait la Nation", a enregistré l'adhésion de nouveaux partis politiques. Les dirigeants de ces partis ont signé avec le président de l'UN, Bruno Amoussou, les "protocoles d'union". Les trois partis sont : le Mouvement des écologistes du Bénin - les Verts dirigé par Florent Tokin ; le Parti pour le progrès de la démocratie béninoise d'Emmanuel Koï et le Congrès pour la mobilisation des valeurs citoyennes de l'ancien ministre Etienne Kossi. 

Les caisses des entreprises publiques ne sont pas des sources de financement de la campagne électorale. Cette mise en garde est de l'Agent Judiciaire du Trésor (AJT), Sévérine Lawson. Elle a tenu une séance de travail avec les responsables des différentes sociétés et offices d'Etat. A la veille des prochaines élections, L'AJT a tenu à rappeler à ces fonctionnaires que les ponctions faites...

Publié dans Société
Page 5 sur 7