La CENA a clôturé ce 26 février 2019, le dépôt des candidatures des partis pour les législatives du 28 avril. Sept partis ont pu se faire enregistrer. Des partis de l'opposition faute de certificat de conformité n'ont pu faire l'exercice. Ses représentants estiment que c'est une tentative d'exclusion de leur parti aux scrutin.  "Manœuvres pour les législatives de 2019 : impasse ou simples jeux politiques ?". C’était le thème de l’émission "90 minutes pour convaincre " de ce dimanche 3 mars . Il a été question, pour les invités, de se prononcer sur le fait que certains partis de l’opposition risquent de ne pas aller aux législatives et de proposer des pistes de solutions à la classe politique. 

Le chef de l’Etat, Patrice Talon a reçu ce 25 février 2019 une délégation de l’opposition inquiète de sa situation dans les préparatifs des élections législatives du 28 avril. 

Publié dans Législatives 2019

Alors, que pour l’heure, son absence est plus probable, l’opposition joue ce 25 février, sa participation au scrutin législatif du 28 avril prochain.

Publié dans Législatives 2019

 La date fatidique du 28 avril 2019, jour des législatives approche à grands pas. A la veille de la clôture des dépôts de dossiers de candidature à la CENA, il importe de savoir les préparatifs des différents partis politiques. L'émission "90 minutes pour convaincre" de ce 24 février était consacrée à : "préparatifs des législatives d'avril 2019 : où en sont la mouvance et l'opposition ?"


Pour en parler, Marie-Léa Yémandjro et Cécile Goudou Kpangon ont  reçu :

  • Pour l'opposition : Cossi Claude Djankaki, cadre de la Renaissance du Bénin aile Soglo,
  • Pour la majorité, Abdoulaye Gounou, député, membre du bureau exécutif national du porti Bloc Républicain, et
  • Marino Abélio de Souza, administrateur électoral, membre de la plateforme électorale des organisations de la société civile.

 

Ce 21 février était le premier jour de dépôt des candidatures aux élections législatives du 28 avril. La Commission électorale nationale autonome (CENA) a apprêté son dispositif de réception des dossiers mais aucun parti ne s’est encore manifesté.

Publié dans Législatives 2019

A quelques jours de l’ouverture des candidatures aux législatives du 28 avril, le code électoral est toujours en débat. Ce 14 février 2019, l’Association béninoise de droit constitutionnel (Abdc) s’est invitée dans le débat en proposant une “clinique électorale”, faite de critiques et de propositions pour des élections apaisées.

Publié dans Législatives 2019

Aucun dossier des dix partis politiques ayant engagé la procédure de déclaration administrative de constitution en vertu de la nouvelle charte n’est conforme. C’est ce qui ressort de la conférence de presse du ministre de l'Intérieur, Sacca Lafia, ce 14 février 2019. Il est aussi revenu sur les raisons de ces rejets ainsi que la suite à donner après la correction.

Publié dans Législatives 2019

Les membres de la commission électorale nationale autonome (CENA) étaient face aux représentants des partis politiques ce 12 février 2019. L’objectif est d'échanger sur l’état actuel du processus électoral ainsi que les dispositions pour un bon déroulement du scrutin du 28 avril prochain.

Publié dans Législatives 2019

Alors que les futurs députés de la huitième législature ne sont pas encore élus, les voilà déjà interpellés sur divers sujets préoccupants de la société béninoise à travers les “Lettres aux futurs députés”.

Publié dans Politique

L’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (ORTB) affûte ses armes pour une bonne couverture des législatives du 28 avril. La direction générale a initié une série de formation à l’endroit du personnel mobilisé pour ce scrutin. Ce 5 février 2019, les journalistes ont débuté une formation sur les dispositions du nouveau code électoral ainsi que le cadre juridique des élections.

Publié dans Législatives 2019
Page 4 sur 5