La Commission électorale nationale autonome (CENA) a lancé le 30 janvier 2019, l'opération de recrutement d'agents électoraux pour les législatives du 28 avril. Ils seront par la suite déployés dans les 14206 postes de vote. L'opération s'achève le 13 février.

Publié dans Législatives 2019

Les activités pour l’organisation des élections législatives du 28 avril 2019 se déroulent du 16 janvier au 30 mai. La commission électorale nationale autonome (CENA) a dévoilé ce 22 janvier au siège de l’institution le calendrier électoral de même que les pièces à fournir par les partis politiques. C'était aussi l’occasion pour le président de la CENA, Emmanuel Tiando de dénoncer une campagne précoce.

Publié dans Législatives 2019

Les choses se précisent dans l’organisation des législatives du 28 avril 2019. Le conseil d'orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (COS-Lépi) a transmis la liste des électeurs à la Commission électorale nationale autonome (CENA) ce 16 janvier.

Publié dans Législatives 2019

Les élections législatives auront lieu le 28 avril 2019. Ainsi en a décidé le gouvernement en conseil des ministres le 9 janvier. C'est la Commission électorale nationale autonome (CENA) qui est chargée de son organisation avec un budget de 5 milliards 500 millions de francs Cfa. Comment se font les préparatifs en prélude à ce scrutin électoral ? C'est ce à quoi s'est intéressé "90 minutes pour convaincre" du 13 janvier a travers le thème : "les préparatifs des législatives de 2019 à la CENA".

Le budget pour l’organisation des législatives de mars 2019 est connu. Il sera de 5 milliards 500 millions de francs Cfa. L’information a été annoncée à la fin de la séance de travail entre la commission électorale nationale autonome (CENA) et le ministère de l’économie et des finances.

Publié dans Législatives 2019

Les lois portant code électoral et charte des partis politiques votées à l'assemblée nationale seront utilisées pour les élections législatives de 2019. Afin de permettre aux acteurs intervenant dans la gestion du processus électoral de mieux les appliquer, la Commission électorale nationale autonome (CENA) organise depuis ce 28 novembre 2018 un atelier d'appropriation à leur endroit. 

Publié dans Politique

Abou Adam Soulé va siéger à la Commission électorale nationale autonome (CENA) en remplacement de Moïse Bossou décédé en avril 2018. Adam Soulé a été désigné, mardi 11 septembre, par l’assemblée nationale.

Publié dans Politique

Les élections coûtent trop chères au Bénin ! Cette plainte est souvent fois agitée dans l’opinion à chaque veille, pendant ou même après les échéances électorales dans notre pays. Mais qu’est-ce qui est à la base de cette hausse croissante des dépenses électorales ? Et que faire pour maîtriser le coût des scrutins électoraux au Bénin ? Autant d’interrogations auxquelles le dossier politique de ce lundi tente d’apporter des réponses. Christian Gandjo présente le dossier.

Certains aspects de l’actuel code électoral au Bénin méritent d’être touchés. C’est le vœu exprimé par certains acteurs de la classe politique et de la société civile. Pour obtenir le consensus autour de l’initiative, le Parlement a récemment initié un séminaire, qui a réuni toutes les composantes de la société. Le nouveau code à adopter comportera un certain nombre d’innovations proposées, lesquelles sont passées en revue dans ce numéro du dossier Lundi Politique. C’est une présentation de Rodrigue Vossanoudé.

La Commission électorale nationale autonome (CENA) veut mieux maîtriser les dépenses électorales du Bénin. Elle a convié à un atelier ouvert ce 19 juin à Cotonou, les différentes structures impliquées dans l’organisation des élections.

Publié dans Politique
Page 3 sur 10