C'est un retour à la source. Theola Bright, une descendante de déporté revient sur la terre de son arrière grand-père, Lewis Olawolé Judjo qui a quitté Bantè pour l'Amérique pendant l'esclavage. Theola Bright n'est pas revenue les mains vides, mais avec un projet dénommé "Benin House" que soutient la mairie de Bantè. 

Le mardi 3 mai 2016, une violente manifestation des élèves du Collège d'enseignement général 1 de Bantè réclamant l'organisation des travaux dirigés et la tenue de journées culturelles avait tourné au drame. Le bilan était d'un mort dans le rang des élèves, plusieurs blessés et de nombreux dégâts matériels.

Publié dans Société