jeudi, 09 mai 2019 10:18

Sécurité : la police et l’armée feront désormais front commun pour préserver l’ordre public

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

L’armée est déployée depuis quelques jours dans la ville de Cotonou et à l’intérieur du pays pour le maintien de l’ordre public aux côtés de la police. Cet état de chose inhabituel se justifie selon les responsables des deux forces qui s’en sont expliqués devant la presse ce 8 mai.

Selon le porte-parole de la police républicaine, le colonel Pascal Odeloui, “la police républicaine, appuyée par les forces armées béninoises, ne permettra jamais la remise en cause de l'ordre public”.

“Elle s’emploiera, chaque fois que cela sera nécessaire, à combiner ses moyens avec ceux des forces armées pour garantir en permanence la protection des population et la sécurité de l’Etat, a-t-il ajouté.

A l’occasion des élections législatives du 28 avril dernier, des actes de violences sur les biens et personnes ont été commis un peu partout dans le pays. Le 1er et le 2 mai, des casses ont eu lieu dans la ville de Cotonou en marge de manifestations déclenchées par une rumeur de tentative d'arrestation de l’ancien président Boni Yayi. Depuis, la présence de militaires aux côtés des agents de police aux alentours du domicile de l’ancien chef d’Etat au quartier Cadjèhoun de Cotonou a été remarquée.

A en croire les explications liminaires du porte-parole de la police républicaine, ce fait n’est pas inédit. Il a fait savoir que “depuis 2016, la nouvelle politique de sécurité intérieure mise en oeuvre par le gouvernement permet aux forces de sécurité intérieure, notamment la police républicaine, de bénéficier de l'appui des forces armées béninoises en cas de besoin.”

Dans le contexte actuel de violences post-électorales ayant entraîné des destructions de biens, la police réaffirme son union avec l’armée pour “décourager tout groupe d’individus visant à remettre en cause l’Etat et ses institutions”.

Lu 952 fois
0
0
0
s2smodern