mercredi, 13 février 2019 09:35

Cotonou accueille un séminaire régional de l’OACI pour l’identification des voyageurs

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Face à la montée du terrorisme et de la récurrence des menaces qui pèsent sur l’aviation civile, l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) envisage mieux identifier les voyageurs. A et effet, elle a convié les acteurs du domaine pour un séminaire régional qui s’est ouvert à Cotonou ce 12 février 2019.

En identifiant les voyageurs, l’OACI veut sécuriser le transport aérien international. Le séminaire qui s’achève le 14 février a été organisé “pour identifier et anticiper sur le déplacement des voyageurs qui traversent les frontières internationales, pour nous assurer qu’au niveau de la région, toutes les informations sont transmise , nous pourrons reconnaître ce quie st fait sur place”, a expliqué Boubacar Djibo, directeur du transport aérien du bureau de l’OACI

Pour sa part, Karl Lègba, directeur général de l’agence nationale de l’aviation civile(ANAC), estime qu’il s’agira de "concevoir, développer un mécanisme de renseignement préalable concernant les voyageurs et un système de sécurisation des frontières dans le prolongement des réalisations déjà accomplies par le Bénin dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière”. 

Priser la destination Bénin

“C’est la beauté et la magie du Bénin qui a réussi à faire venir tout le monde ici en toute quiétude, en toute sérénité sans demande de visa lourde, sans procédure pour accéder au Bénin”, a déclaré Boubacar Djibo, pour justifier le choix du Bénin

Pour le ministre des transports, Alassane Seidou, à terme ce séminaire doit permettre “la définition de bonne méthode et pratique pour la gestion de l'identité nationale, la conception et la production de document de voyage lisible à la machine, conforme aux spécifications de l’OACI, l'émission et le contrôle de documents".

C’était l'occasion saisie par le ministre du tourisme Oswald Homeky pour annoncer une nouvelle mesure que le gouvernement entend réaliser pour inciter les voyages au Bénin. Il s’agira de “facilter l’embarquement de tous passagers à destination du Bénin même s’il ne présentent pas de visa de post-embarquement”.

 

Lu 1110 fois
0
0
0
s2smodern