vendredi, 14 décembre 2018 12:25

Des Etats Ouest-Africains optent pour la prévention pour lutter contre l'extrémisme violent

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La prévention sera de mise pour lutter contre l’extrémisme violent en Afrique. C'est dans ce cadre que les acteurs de la protection des personnes et des biens de cinq pays de l'Afrique de l'Ouest sont réunis depuis ce 12 décembre 2018 à Cotonou pour partager leurs expériences. Initié par l'Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontalières (Abegief) et appuyé par le Secrétariat permanent de la Commission nationale de lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme (Sp/Cnlrevt) l'atelier a connu la participation des membres du conseil de l'entente et de l'institut d'études de sécurité.

 

"L'objectif de cet atelier est de créer les conditions d'une synergie d'action au sein et entre les Etats de la sous-région ouest-africaine en matière de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme", a justifié Ourou Baro Mora, directeur de cabinet du ministère de l'Intérieur. 

Les participants à ces échanges qui s'achèvent ce 14 décembre proviennent du Bénin, du Burkina-Faso, de la Côte d'ivoire, du Niger et du Togo. A l'ouverture des travaux,  Abdoulaye Mohamadou, secrétaire exécutif adjoint du conseil de l'entente estime que face aux menaces qui s’intensifient chaque jour, "nous devons trouver des réponses robustes et intelligentes pour assurer la paix et la sécurité  dans notre espace". 

Pour sa part, Lori-Anne Théroux-Bénoni, directrice du bureau de l'institut d'études de sécurité a souhaité que les échanges soient orientés d'abord vers l'analyse des "facteurs de vulnérabilités et de résilience" en relation avec l’extrémisme violent avant de réfléchir sur les meilleures façons de les prévenir.

"Les armes ne suffisent plus, les forces ne suffisent plus,  il faut la prévention", a conclu Marcel Baglo, directeur général de l'Abegief.

A la fin des travaux, une feuille de route définissant la stratégie commune de lutte et de mutualisation des forces devra être établie.

Lu 1407 fois
0
0
0
s2smodern