samedi, 22 septembre 2018 19:21

Le gouvernement annule l’augmentation des tarifs de la connexion Internet

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Ce samedi 22 septembre 2018, par ses comptes sur les réseaux sociaux, le gouvernement a annoncé l’annulation de la taxation des forfaits Internet instituée par le décret 2018-341 du 25 juillet.

La décision a été prise à l’issue d’une séance de travail entre le chef de l’Etat, des ministres et les responsables de opérateurs GSM, précise un communiqué officiel du Secrétaire général du gouvernement rendu public plus tard dans la journée.

L’annulation de l’augmentation des tarifs pratiqués depuis le mercredi 19 septembre est prévue pour prendre effet à partir du lundi 24 septembre.

A l’origine de cette remise en cause du décret 25 juillet très contesté sur les réseaux sociaux, un certain nombre de constats du gouvernement mentionnés par le communiqué :

  • le prélèvement de 5 francs Cfa / mégaoctet sur les offres de services concernés impacte négativement la consommation ;
  • d’énormes difficultés et perturbations techniques ont été notées lors de la mise en œuvre et ont entraîné des désagréments dans la consommation du service internet ;
  • des milliers de consommateurs auraient vu leurs forfaits annulés par les opérateurs ;
  • le renchérissement des tarifs, en particulier pour les consommateurs les plus modestes, est de nature à entraver la démocratisation de l’internet portée par la vision du gouvernement ;
  • les consommateurs n’ont pas bénéficié d’informations suffisantes sur les nouvelles offres des opérateurs ;
  • la similitude entre les nouveaux tarifs présentés par les deux Opérateurs laisse soupçonner une entente illicite.

Toutefois, le statu quo pourrait laisser place à de nouveaux tarifs. Le gouvernement annonce en effet qu’un comité travaillera à “mettre en cohérence le système de tarification du secteur avec les nouveaux usages et technologies numériques”.

Les internautes eux se rejouissent déjà que leur mouvement "#TaxePasMesMo" ait abouti à l'annulation des taxes sur les réseaux sociaux. 

Lu 863 fois
0
0
0
s2smodern