mardi, 12 juin 2018 09:16

Essence “kpayo” : l’application du code pénal ne se fera pas “aveuglément” selon Toboula

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les députés ont voté ce 5 juin 2018 la loi portant code pénal en république du Bénin dont des dispositions interdisent la commercialisation de l’essence de la contrebande communément appelé “kpayo”. Face à cette situation, les acteurs de ce secteur informel sont devenus inquiets sur le devenir de leur activité. Sur la télévision nationale, Modeste Toboula, le préfet du Littoral a adressé une note d’assurance quant à l’application de cette loi.

La vente de l’essence frelatée ne pourra être traitée comme une simple infraction selon Modeste Toboula. Il estime que c’est un fait social ancré déjà dans les habitudes et qui génère des revenus à des familles.

“Si aujourd'hui nous devons appliquer cette loi aveuglément, c’est que nous allons créer un problème social sans précédent”, a-t-il déclaré. Pour cela, le gouvernement peaufine sa stratégie pour mieux rendre applicable cette mesure.

En attendant, les réglementations relatives au transport et à la commercialisation de l’essence de contrebande restent en vigueur. Les heures de circulation demeurent entre 00 heure et cinq heures du matin. Aussi, il est interdit l’exposition des bouteilles et bidons sur les principales artères. Ces précautions ont été édictées par le préfet pour éviter les incendies que provoque fréquemment la manipulation du carburant vendu plein-air.

Lu 1518 fois
0
0
0
s2smodern

Media