lundi, 21 août 2017 07:34

A Grand-Popo, l'Ong Iwara construit des barques pour le transport des écoliers

Écrit par

L’Organisation non-gouvernementale Iwara a mis à la disposition de la commune de Grand-Popo ce samedi 19 août, 4 barques dont une motorisée pour faciliter le déplacement des enfants vers les écoles de la localité dès la rentrée prochaine.

"Les enfants n’arrivent pas à aller à l’école parce qu’ils n’ont pas de barques. Or, pour se rendre dans les centres éducatifs, ils doivent forcément passer sur le fleuve Mono", narre Godfried Agbodjakin, un guide touristique de la localité. Sur place, la municipalité ne dispose pas d’assez de barques pour permettre aux élèves d’aller à l’école. Et il faut payer pour emprunter les quelques-unes qui existent.

Avec une population de 40 335 habitants (selon le dernier recensement national), Grand-Popo compte 4 îles que sont : l’île du sel, Avlo, Sodome et Kweta. Ici, le maraîchage est l’activité principale à revenus pour les populations devant la pêche et l’agriculture. Du coup, les parents n’ont pas suffisamment de moyens pour financer le transport de leurs rejetons à destination des écoles.

Dans le cadre de son projet Anim’action 2017, l’Ong Iwara (amusement en yoruba, ndlr) a choisi de venir en aide aux populations de Grand-Popo en promouvant la scolarisation des enfants. Elle a initié deux projets dont l’un consiste à utiliser la main d’œuvre d’une vingtaine de bénévoles béninois et étrangers pour la construction de 4 barques. En second lieu, regrouper les enfants autour d’un projet d’animation en vue de les divertir pendant ces périodes de vacances.

Satisfaction des différentes parties

Après deux semaines de travaux, les volontaires ont construit 4 barques dont une à moteur, qui ont été mises à la disposition de la mairie ce samedi 19 août à Gbèkon.

"Quelle ne fut pas notre joie de découvrir le fruit de notre travail voguant sur le fleuve Mono. Nous avons fait une expérience inoubliable et fantastique", témoigne Eva Le Dean représentant des bénévoles étrangers.

A Grand-Popo, l’arrondissement d’Avlo regroupe 9 villages et compte parmi les localités bénéficiaires des barques. Son responsable, Assévi Akuété, adresse sa gratitude à l’équipe de bénévoles : "merci pour ce que vous venez de faire et pour votre soutien." 

"Nous savons qu’il y a encore des choses à faire. Nous avons fait ce qu’on a pu. Mais c’est ensemble que nous allons changer les choses", déclare Catinus Kouessi, coordonnateur de l’Ong Iwara qui promet poursuivre l’œuvre entamée les années à venir.
Au début du projet, les autorités locales n’y croyaient pas vraiment. Mais à l'arrivée, elles se disent satisfaites des réalisations. Le maire de la commune de Grand-Popo Anani Hlondji répète est reconnaissant :

"Le rêve est devenu une réalité. Je remercie du fond du cœur les initiateurs de ce projet car vous avez pu solutionner une partie de nos problèmes."

Conscients de l’utilité de ces barques, les enfants de Grand-Popo par la voix de leur représentant diront promettent d'en faire un bon usage.

Lu 750 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.