vendredi, 05 août 2016 15:40

Kétou mécontent après la suppression de son Université d'agriculture

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

La nouvelle carte universitaire décidée lors du conseil des ministres du 27 juillet 2016 n'est pas du goût de tout le monde. La suppression de l'Université d'agriculture de Kétou (Uak) continue de faire couler de l'encre et de la salive. Le 1er août 2016,...

 

La nouvelle carte universitaire décidée lors du conseil des ministres du 27 juillet 2016 n'est pas du goût de tout le monde. La suppression de l'Université d'agriculture de Kétou (Uak) continue de faire couler de l'encre et de la salive. Le 1er août 2016, vêtus de noir, les jeunes de la commune ont manifesté contre la décision qui transfère ladite université vers Porto-Novo.  A leur suite, le Roi de Kétou, Alade Ifè s'est aussi insurgé contre la mesure du gouvernement.

Pendant que la célébration des 56 ans d'indépendance battait son plein à Cotonou, les jeunes de Kétou se sont rassemblés à la place de l'indépendance pour dénoncer la suppression de ce qu'il convient d'appeler désormais ancienne université d'agriculture de Kétou . Pour Afissou Bello, porte-parole des jeunes, "l'Uak n'est pas une université de Kétou mais une université du Bénin implantée à Kétou". Il ajoute croist savoir que la commune dispose des atouts lui permettant d'abriter cette université.
Le roi de Kétou est solidaire du mouvement.. Dans un message délivré par Iya Lode, sa porte parole, "il demande à Patrice talon de renoncer à cette décision et qu'il est inutile de tenter ce qu'il vient de faire".

A signaler que même à Porto-Novo qui devrait abriter l'Uak désormais, l'on grogne aussi. Le 02 août, la Task-Force Ouémé-Plateau avait réagi contre la réduction du nombre des universités.

 

Adonis Bohoun

Lu 1493 fois
0
0
0
s2smodern