mardi, 26 juillet 2016 10:58

Interdiction des motos dans les marchés de Cotonou : les usagers réticents

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Annoncée il y a quelques jours par le préfet du Littoral,Modeste Toboula l''interdiction aux motocyclistes de circuler dans les marchés de Cotonou ainsi que...

Annoncée il y a quelques jours par le préfet du Littoral,Modeste Toboula l'interdiction aux motocyclistes de circuler dans les marchés de Cotonou ainsi que des voies environnantes est effective depuis le 22 juillet 2016.

Quatre jours après la mise en application de la mesure, les motocyclistes, conducteurs de voitures ou de camions ne peuvent plus circuler librement dans les marchés de Cotonou. L'arrêté préfectoral l'a interdit pour des mesures de sécurité. Les usagers sont désormais contraints de traîner leur motos dès qu'ils atteignent la zone rouge délimitée par des barrières. Les forces de l'ordre instruites y veillent au grain.

"Ce n'est pas la solution"

Mais la décision ne semble pas être partagée par les conducteurs de taxi-motos. Les usagers aussi sont mécontents. "Ce n'est pas la solution", s'offusque l'un d'eux rencontré sur place ce lundi 25 juillet. Même réaction chez Bouraïma, un commerçant qui estime que la décision est exagérée :

"Le marché n'a pas besoin de cela, ils n'ont qu'à mettre des enquêteurs non habillés pour les informer."

Des badges pour les zémidjans

Barthélémy Kponon, président du parc n°1 Tokpa-Todomey et conducteur de taxi-motos (zémidjan), est aussi mécontent. il exprime le mécontentement de des zémidjans après l'entrée en vigueur de l'arrêté préfectoral. Obligés de tirer leurs motos dans les marchés et zones environnantes, les zémidjans n'arrivent plus à travailler aisément. Quand à René Bonou, secrétaire du même parc, il suggère qu'un badge spécial soit conçu pour les zémidjans pour leur permettre un accès plus facile vu qu'ils sont tous enregistrés dans un registre.

 

Adonis Bohoun

Lu 1885 fois
0
0
0
s2smodern