vendredi, 10 octobre 2014 17:17

Après la campagne cotonnière 2013-2014, le syndicat de la SODECO se déchire

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les travailleurs de la Société pour le Développement du Coton (SODECO) ne parlent plus de la même voix. Vendredi 3 octobre 2014 à Parakou, le Syndicat autonome des travailleurs de la société avait adressé ses félicitations au gouvernement et au Directeur général de la...

Les travailleurs de la Société pour le Développement du Coton (SODECO) ne parlent plus de la même voix. Vendredi 3 octobre 2014 à Parakou, le Syndicat autonome des travailleurs de la société avait adressé ses félicitations au gouvernement et au Directeur général de la Société Nationale pour la Promotion Agricole ( SONAPRA) pour la gestion de la campagne 2013-2014. Moins d'une semaine après, ce mercredi 9 octobre, une partie des travailleurs affiliés au syndicat a apporté un démenti formel aux déclarations de leurs responsables syndicaux. Les dissidents, membres de la sous-section de la Direction Générale dudit syndicat à Cotonou, ont aussi et surtout démissionné de leur organisation syndicale. Moukaramou Makou, le porte-parole des contestataires, a fustigé l'appréciation unilatérale du Secrétaire général du SYN.A.TRA-SODECO sur le bilan de la campagne cotonnière. Pour lui, la sortie médiatique de Parakou semble donner carte blanche au gouvernement à poursuivre son "immixtion" dans la gestion des usines de la SODECO.

"A travers ces déclarations, on retient que le SYN.A.TRA-SODECO exhorte le gouvernement à persévérer dans son immixtion dans la gestion des sociétés d'égrenage de coton. Or, cette immixtion caractérisée par l'égrenage à façon et la réquisition des usines d'égrenage de coton, si elle persiste, entraînera à coup sûr et à très brève échéance, la disparition desdites sociétés et la mise au chômage des pauvres travailleurs que nous sommes"

Ce que les travailleurs démissionnaires appellent "immixtion" du gouvernement a commencé fin 2013 début 2014. Le gouvernement, après avoir tenté en vain de convaincre la SODECO, société d'économie mixte entre Etat et privé, à égrener le coton graine à ses conditions, décidait de la réquisitionner. A l'époque, le Directeur général de l'entreprise, Soumanou Moudjaidou, était incarcéré dans l'affaire de la présumée tentative d'empoisonnement du Président de la République. Le gouvernement avait nommé Idrissou Bako, Directeur général de la SONAPRA, en qualité de Coordonnateur des usines de la SODECO. L'égrenage du coton graine démarrait avec retard pour se poursuivre jusqu'aux premières pluies de l'hivernage en avril et mai, occasionnant la mouille de quantités importantes de productions dans les champs et les usines. A la fin de la campagne cotonnière, les désormais anciens membres du SYN.A.TRA-SODECO n'entendent pas voir persister cette situation.

Un bilan mitigé

Les résultats réalisés au terme de la campagne cotonnière sont également loin de faire l'unanimité. Contrairement au secrétaire général du SYN.A.TRA-SODECO, les démissionnaires font un bilan beaucoup moins élogieux de la saison.

"A l'analyse des résultats que les responsables du Bureau Directeur du SYN.A.TRA-SODECO apprécient comme un succès, il ne serait pas exagéré d'affirmer que cette campagne 2013-2014, bien qu'ayant connu un accroissement de la production cotonnière [307.000 tonnes], a péché dans sa phase d'égrenage de coton graine où d'énormes pertes sont enregistrées à son terme, du fait de l'amateurisme avec lequel elle a été conduite et où les règles élémentaires de stockage de coton graine, établies par les Compagnies d'assurances, ont été simplement foulées au pied".

Pour Moukaramou Makou et compagnie, les responsables du syndicat de leur société ne défendent que "des intérêts personnels et égoïstes au détriment de ceux de tous les travailleurs de la SODECO". La situation ne daterait d'ailleurs pas d'aujourd'hui. Le porte-parole des démissionnaires du SYN.A.TRA-SODECO rappelle que ces agissements "répétés" ont commencé depuis leur "affiliation au syndicat en avril 2013".

 

Vincent Agué

Lu 8984 fois
0
0
0
s2smodern