La cour Constitutionnelle aura 25 ans en 2018. Plusieurs activités seront organisées pour commémorer cet anniversaire. C’est dans cette perspective que le président de l’association béninoise de droit constitutionnel (ABDC), Joël Aïvo a échangé avec le président de cette institution, Théodore Holo.

Publié dans Politique

Le parlement doit prendre acte des décisions de la Cour constitutionnelle le concernant. Il s’exécutera. Son président, Adrien Houngbédji souhaite éviter la “guerre des institutions”. Il l’a fait savoir aux députés réunis à l'hémicycle ce lundi 9 avril pour la rentrée parlementaire.

Publié dans Politique

Le Secrétaire général de la Cour constitutionnelle a publié ce mercredi 04 avril 2018 un communiqué faisant le point de la consommation du budget de l’institution à la fin du mois de mars 2018.

Publié dans Politique

Combien gagnent les membres du gouvernement ? La Cour constitutionnelle entendait avoir la réponse à cette question à l’occasion de l’instruction d’un recours portant sur la question. L’institution présidée par le professeur Théodore Holo n’a constaté que “le silence” du président de la République et de son ministre des Finances sur la question.

Publié dans Politique

Le débat du dimanche 4 février 2018 de Radio Bénin a porté sur l'actualité relative à la Cour constitutionnelle. Le thème développé est "Cour constitutionnelle du Bénin : des décisions polémiques à la démission du conseiller Simplice Dato".

Après la démission d’un membre de la Cour constitutionnelle, son remplacement doit intervenir "dans le mois de la démission."

Publié dans Politique

Le vendredi 26 janvier dernier, le conseiller Simplice Dato a démissionné de la Cour constitutionnelle. Une première à l’ère du Renouveau démocratique au Bénin. Et, cette démission inédite suscite des commentaires en raison du contexte dans lequel elle est intervenue. Quelles lectures peut-on faire de ce départ ?

Longtemps attendue, la Cour constitutionnelle a rendu sa décision sur la loi n° 2015-18 du 13 juillet 2017 portant statut général de la Fonction publique qui retire le droit de grève à certains agents. Elle déclare contraire à la Constitution certaines modifications de la loi modifiée le 28 décembre 2017. 

Publié dans Société

Le Cos-Lépi a pour attributions d’analyser et de régler les difficultés pratiques d’application, pouvant résulter des dispositions légales et règlementaires relatives au fichier électoral national. Pour ce faire, il est mis en place le 1er juillet de chaque année, pour la supervision de l’apurement de la Liste électorale permanente informatisée.

Le Conseil d'orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée sera installée au plus tard le 29 décembre 2017.

Publié dans Politique
Page 3 sur 6