Patrice Talon a participé ce 3 octobre 2019 au mini-sommet sur le financement de la sécurité dans l’espace de l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa). Cette réunion a permis aux participants d’évoquer la mise en oeuvre des recommandations du dernier sommet extraordinaire des chefs d’Etat sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

Publié dans Politique

Le chef de l’Etat, Patrice Talon s’est envolé pour Dakar au Sénégal ce 2 octobre 2019. Reçu par son homologue Macky Sall, Patrice Talon participe dès ce 3 octobre à la réunion du comité de haut niveau sur le financement de la sécurité dans l'espace de l’Union économique Ouest-Africaine (Uemoa).

Avant son départ à l'aéroport international Cardinal Bernadin gantin, le président de la République a saisit cette occasion pour démentir les rumeurs liées à son état de santé.

Publié dans Politique

Les élèves et écoliers béninois ont repris les chemins de l’école le lundi 16 septembre 2019. L’année scolaire rime bien souvent avec de nombreux apprenants victimes d’accidents de la route, certains pouvant être fatals. En effet, les statistiques mondiales évaluent à 500, le nombre d’enfants victimes d’accident de circulation sur les routes de l’école. Pour lutter contre cette situation, plusieurs initiatives sont mises en oeuvre au Bénin pour sécuriser les routes de l’école.

L’objectif zéro décès sur les routes de l’école est poursuivi par de nombreux acteurs, qu’ils soient étatiques ou associatifs. Casimir Migan, président de l’Ong Alinagnon engagé dans la sécurisation des routes de l’école, explique que les accidents de circulation sur les chemins de l’école constituent une cause de la réticence de certains enfants d’aller en classe. “Ils ont peur, ils sont menacés par les affres de la route, les affres de ces conducteurs indélicats qui ne voudraient pas céder la route aux enfants”, a-t-il commenté.

Alors qu’ils doivent braver pendant environ neuf mois les embouteillages sur les trajets de l’école, les enfants peuvent désormais compter sur l’appui du Centre national de sécurité routière (Cnsr). L’une des actions du Cnsr a, en effet, consisté à former des auxiliaires. Ces derniers sont chargés d’aider les enfants à traverser les voies publiques au moment de se rendre à l’école. “Nous avons formé quelques facilitateurs. Nous les avons formés, nous les avons habillés pour qu’ils puissent traverser la route à nos enfants pour qu’on puisse enregistrer zéro accident en milieu scolaire”, explique Éric Dégnonvi, chef des contrôles policiers et statistiques au Cnsr.

Cependant, l’implication des parents est également nécessaire pour relever le défi de la réduction des accidents de la route frappant les élèves et écoliers. Ils doivent montrer l’exemple, rappelle Eric Dégnonvi. De son côté, Casimir Migan lance un appel à tous les usagers de la route au sujet de la sécurité routière des élèves et écoliers : “Nous devons leur accorder plus d’attention. Nous devons les aider à traverser la route”, a martelé le président de l’Ong Alinagnon.

Publié dans Société

Ils pensaient tromper la vigilance de la police mais mal leur en prit. Quatre personnes transportant des sacs de stupéfiants ont été arrêtées par les éléments de la police républicaine. L’information a été dévoilée au cours la conférence de presse hebdomadaire de la police républicaine.

Publié dans Société

Les forces armées béninoise mènent sont à la recherche des groupes armés sur le territoire national. Sur l’ensemble du territoire, principalement au nord, l’armée mène des opérations de renseignements sur l’existence ou non de groupes armés sur le sol béninois. L’objectif est de les identifier et les mettre hors d’état de nuire.

Publié dans Société

Ils ne jouissent plus de leur liberté. Des hors-la-loi qui troublent la quiétude des populations ont été mis aux arrêts. C’est un exploit à mettre à l’actif de la police républicaine. Les résultats de cette opération ont été dévoilés en conférence de presse hebdomadaire.

Publié dans Société

La police républicaine a encore accompli une nouvelle prouesse. Elle a saisit des armes, des munitions et des substances prohibées. Pascal Odeloui, porte-parole de la police républicaine les a présentés au cours de leur traditionnel point de presse hebdomadaire.

Publié dans Société

La police républicaine veut être au coeur des communautés, au coeur de la population. Pour y arriver, elle veut faire des médias, des partenaires auprès des populations. C’est l'intérêt de la session de sensibilisation des journalistes qui a été organisée ce 13 novembre 2018 à Cotonou.

Publié dans Société

Le directeur général de la police républicaine, Nazaire Hounnonkpè était sur le plateau de la télévision nationale ce 22 juillet 2018. Reçu dans l'entretien sur la sécurité, il a abordé les nouvelles mesures sécuritaires au Bénin ainsi que le bilan des activités. C’était aussi l'occasion pour l'invité de présenter le dernier appareil dont son équipe s'est dotée, l'alcootest.

Après les radars mobiles pour le contrôle des vitesses sur les routes, la police républicaine s’est dotée d’alcootest. Ce dispositif qui permet de contrôler le taux d’alcool dans le sang des conducteurs sur les axes routiers a été présenté ce 12 juillet 2018.

Publié dans Société
Page 1 sur 5