mercredi, 25 septembre 2019 10:32

Financement du PAG : 4944 milliards mobilisés, le gouvernement continue de séduire les partenaires

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Trois ans après le lancement de l'ambitieux Programme d'actions du gouvernement (PAG), l'exécutif continue de mobiliser les ressources financières pour sa mise en oeuvre. Au 31 août 2019, le montant mobilisé pour la mise en oeuvre du PAG s'élèvait à 4944 milliards de francs. Même si une part importante du financement a déjà été mobilisée, il faut encourager les partenaires techniques et financiers et les investisseurs privés à continuer à s'intéresser au Bénin.

C'est l'objectif qui a réuni le gouvernement et les partenaires techniques et financiers du Bénin lors d'une concertation ce mardi 24 septembre 2019. A l'ouverture de la rencontre, le ministre d'Etat chargé du plan et du développement a d'abord fait un état des lieux de la mobilisation des ressources financières pour la mise du PAG. Abdoulaye Bio Tchané les a ensuite invités à renforcer leur intervention au Bénin, après les avoir rassuré par rapport à l'ambition du gouvernement de poursuivre les réformes engagées dans différents secteurs clés.

Selon le ministre, 54,7% du financement nécessaire à la réalisation du PAG a déjà été mobilisé. Cette mobilisation provient à la fois des accords prêts, des dons, des ressources mobilisées sur le marché financier sous-régional et international et de la contribution interne, a précisé Abdoulaye Bio Tchané.

Dans leur volonté de renforcer leurs interventions, les partenaires techniques présents à la rencontre ont saisi l'occasion pour évoquer quelques préoccupations. Par la voix de leur chef de file, Siaka Coulibaly, coordonnateur du système des Nations Unies au Bénin, ils ont souhaité avoir des précisions sur plusieurs sujets. "Les partenaires techniques et financiers souhaitent que le gouvernement mettent à leur disposition le cadre actualisé de toutes les agences et autres institutions concernées par la mise en oeuvre des différentes réformes engagées mais aussi une analyse de financement des projets prévus en partenariat public-privé", a déclaré Siaka Coulibaly. D'autres préoccupations relatives à la sécurité, la gouvernance locale, la protection sociale et du genre ont été soulevées.

Les ministres présents à la rencontre ont promis apporter des réponses à toutes les préoccupations des partenaires techniques et financiers.

Lu 3151 fois
0
0
0
s2smodern