vendredi, 13 septembre 2019 13:29

Le gouvernement confie la gestion déléguée de la Sbee à une société canadienne

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

C’est l’une des décisions du conseil des ministres du mercredi 11 septembre 2019. La société canadienne Manitoba Hydro International LTD a été déclarée adjudicataire provisoire pour l’opérateur du contrat de gestion de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). D’après le compte rendu du conseil des ministres, la décision s’inscrit dans le but de consolider les réformes entreprises à la Sbee.

Parallèlement le gouvernement a fait le choix du groupement "Société Française de Réalisation d’Etudes et Conseil (SOFRECO)/AAA-KPMG Togo" pour l’auditeur des contrats de la Sbee. Même si ces choix sont provisoires, le compte rendu du conseil des ministres précise que les résultats ont reçu l’avis de non-objection du Millenium Challenge Corporation. Cet organisme américain finance le Millenium Challenge Account Bénin 2 consacré à l’autonomisation énergétique du Bénin et soutient les réforme à la Sbee.

Le gouvernement a précisé que le choix de Manitoba Hydro International LTD pour la gestion de la Sbee n’est pas synonyme de privatisation. Il est en de même pour la mission d’audit des contrats confiée au groupement « Société Française de Réalisation d’Etudes et Conseil (SOFRECO)/AAA-KPMG Togo ». Les entreprises désignées auront la responsabilité de la gestion de la Sbee dans le respect d’un cahier des charges précis. Mais “la société ainsi que son patrimoine restent et demeurent la propriété de l’Etat béninois”.

Mesures sociales

Les audits de la Sbee avaient révélé de nombreuses irrégularités dans la gestion de la société. Le gouvernement a décidé, pour des raisons d’ordre social, de ne pas sanctionner les salariés considérant que les irrégularités sont souvent l’oeuvre de responsables politiques et administratifs. Les agents en situation d’emplois depuis une dizaine d’années seront maintenus en service malgré les irrégularités relevés. Cette mesure exceptionnelle ne s’appliquera pas aux détenteurs de faux diplômes, a précisé le compte rendu du conseil des ministres.

Lu 2741 fois
0
0
0
s2smodern