mercredi, 05 juillet 2017 09:56

Projet Boucle ferroviaire : vers la reprise des travaux au Bénin

Écrit par

Les travaux de reconstruction du chemin de fer entamés par le groupe Bolloré sont sur la voie de reprendre. Des négociations entre le Bénin, le Niger et le groupe français augurent d’un heureux aboutissement. Ce mardi 4 juillet 2017, une séance de travail a réuni autour du ministre du Plan du Bénin, son homologue du Niger et des responsables du groupe Bolloré.

Pose de rails sur le tronçon Niamey-Dossou (Niger) par Bolloré. / Photo : leparisien.fr

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les travaux de reconstruction du chemin de fer entamés par le groupe Bolloré sont sur la voie de reprendre. Des négociations entre le Bénin, le Niger et le groupe français augurent d’un heureux aboutissement. Ce mardi 4 juillet 2017, une séance de travail a réuni autour du ministre du Plan du Bénin, son homologue du Niger et des responsables du groupe Bolloré.

La délégation nigérienne est plus que pressée de voir reprendre les travaux suspendus en novembre 2015 par la justice béninoise après une plainte du groupe Petrolin de Samuel Dossou. “Nous devons saisir l’opportunité de cette rencontre pour trouver des solutions définitives aux conséquences de ce contentieux sur notre projet commun de chemin de fer afin de le conduire à terme”, a déclaré la ministre du Plan du Niger, Aïchatou Boulama Kane.

Recherche de compromis

Aux dires du représentant du groupe Bolloré, les pourparlers devraient conduire à “l’émergence d’une solution qui permettra de relancer ce projet”.

“Nous sommes en train de travailler ensemble sur un protocole qui va figer ce projet et je suis heureux de dire que nous progressons avec les instructions bien précises du chef de l’Etat”, a rassuré le ministre du Plan du Bénin, Abdoulaye Bio Tchané.

En mai 2016, dans une interview au Monde, le président Patrice Talon avait dit vouloir “résoudre ce problème par une sorte de consortium entre Bolloré et Dossou pour que ce projet de boucle ferroviaire redémarre”. Depuis il a notamment rencontré à Niamey, en août 2016, son homologue du Niger.

De l’OCBN à Benirail

Benirail a été créé par le Bénin et le Niger pour remplacer l’ex-OCBN (Organisation commune Bénin-Niger des chemins de fer). La coopération entre les deux Etats en matière de chemin devait alors se développer par la reconstruction des rails existants (Cotonou-Parakou) et la construction d’une autre ligne allant de Parakou au Niger.

La pose de rails a démarré au Niger alors que le chantier a été suspendu côté béninois. Le président d’alors, Boni Yayi, avait marqué son opposition à la décision de la justice en martelant que les travaux allaient continuer. Rien n’y fit jusqu’à son départ du pouvoir en avril 2016.

Les négociations en cours entre les trois parties impliquées dans le projet sont le signe d’une reprise. “Nous gardons l’espoir que cette lueur ne s’éteindra pas définitivement au regard de la commune volonté de nos chefs d’Etat une solution à cet épineux problème”, a affirmé la ministre nigérienne.

 

Vidéo : William Tchoki

Texte : Vincent Agué

Lu 1184 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.