lundi, 13 janvier 2020 17:13

[Audio] 90 min pour convaincre : Fêtes des religions endogènes, quel bilan après 27 ans de célébration ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Ce vendredi, c’était la fête des religions endogènes au Bénin. Cette 27ème édition a été marquée par diverses célébrations dans plusieurs localités du pays. Cette année, le 10 janvier étant tombé sur un vendredi, un jour spécial dans les couvents, les festivités, les sacrifices et rituels autour notamment ont débuté bien plus tôt, le mardi pour certains, le jeudi pour d’autres et ce, dans la plupart des couvents et temples traditionnels. Durant la journée du 10 janvier, les responsables, prêtres, prêtresses et dignitaires des cultes traditionnels ont une fois de plus, présenté au grand public un riche répertoire de divinités et officié des cultes pour en appeler à la bienveillance des dieux et des forces invisibles.

Mais 27 ans après quel est le bilan ? Le bilan pour les adeptes et responsables, pour l’essor des couvents et l’enracinement des cultes, les acquis pour le Bénin. Pour en discuter 90 MN pour convaincre reçoit ce dimanche Dah DJISSA Houétchénou Togbédji Gbègnon, dignitaire à la cour royale d’Abomey, grand prête de Fa, 1er ministre au palais royal d’Abomey, président des Bokonon du Benin et de la fondation « Djidja bo tofa ».A ces cotés Dr Julien GBAGUIDI, linguiste, sémioticien, enseignant chercheur, maître de conférence CAMES, membre du comité d’organisation de la conférence débat sur le Vodoun à l’UAC à l’occasion de l’édition 2020 de la fête des religions endogènes et Marcel ZOUNON, Directeur de l’ensemble artistique national, au Ministère de la Culture et du tourisme.

 

Lu 1074 fois Dernière modification le mardi, 21 janvier 2020 11:05
0
0
0
s2smodern