Ce jeudi 10 décembre 2019, le Bénin a célébré la Fête des religions endogènes. Initiée en 1993, cette célébration vise à rendre hommage aux croyances endogènes qui façonnent le quotidien des Béninois malgré l’influence de nombreuses religions dites importées. A l’occasion de cette édition, plusieurs internautes béninois ont célébré, à leur façon le vodoun sur la toile, notamment à travers messages de fierté, des témoignages mais aussi des enseignements.

Evidemment, c’est sur les réseau sociaux, notamment sur Facebook, qu’on retrouve le plus grand nombre de messages. Ainsi, la blogueuse Mylène Flickaa posté une courte publication sur son profil dans laquelle elle dit sa fierté d’être béninoise en ce jour spécial. "Je suis béninoise. Le Vodoun c’est ma racine. L’Afrique, c’est ma terre", a-t-elle introduit avant de préciser que le Vodoun “n'est pas juste une religion, c'est un condensé de cultures, de savoirs et de façons d'être : le respect de la nature, le respect de la vie, le respect de soi.”

“Heureux sont ceux qui savent d'où ils viennent, qui retournent aux bases de leurs histoires, pour s'en imprégner et conquérir le monde. Bonne fête à tous les Africains”, a conclu celle qui est aussi rédactrice en chef du webzine Irawo.

Comme elle, le rappeur Bigstorm a aussi posté un message plein de sens toujours sur Facebook. Pour lui, "le Vodoun c’est comme le couteau sur ta table à manger. Tu peux l’utiliser pour couper ton pain, ou pour tuer... Ce n’est pas le Vodoun qui est Mauvais, c’est toi".

Pour Augustin Dossou, autre internaute ayant célébré cette fête sur Facebook, “On ne peut parler de l'histoire du Bénin sans évoquer le Vodoun. Il est un ensemble de principes culturels et cultuels immuable. Il est indéniable que nous nous en approprions les valeurs en vue d'en promouvoir la richesse…” Il a conclu son message avec un “Bonne fête de Vodoun a tous et a toutes!”.


Certains internautes qui ont pu assister aux manifestations ont également publié des images sur leurs pages sur les réseaux sociaux. C’est le cas de la blogueuse Cornélia Glèlè qui était au “Festival Vodoun” à Ouidah.

D’autres internautes se sont exprimé sur le sujet sur Twitter et sur des blogs. Gnacadja Richmir par exemple a posté ce message sur Twitter : “Je profite de cette date historique de la valeur culturelle de nos identités endogènes pour souhaiter une bonne fête identitaire de nos valeur spirituel à tous les gardiens des différents temples de nos religions endogène. Vive le Bénin. Vive le Vodoun."

Sur Twitter toujours Muriel Alapini a affiché fièrement ses attaches familiales avec certaines divinités vodoun en invitant d’autres béninois à en faire de même.

 

De son côté, Bola Alabi, co-auteur du blog Monwaih, spécialisé dans les cultures africaines a publié un article intitulé “Le Vodoun, cette religion africaine toujours incomprise”. Il y explique notamment que “la sorcellerie est différente du Vodoun, et les Béninois ne sont pas tous animistes" Le photographe Yanick Foly qui a assisté aux festivités de la fête à Grand-Popo en a ramené des clichés époustouflants qu’il a publié sur ses pages Facebook, Twitter et Instagram

La revue de web de ce jeudi 17 août est essentiellement basée sur les réseaux sociaux. Au menu, deux sujets : d'abord, le tweet le plus liké de l'histoire est désormais un message de l'ancien président américain Barack Obama. Ensuite, une sérieuse étude a révélé les quatre types d'utilisateurs que l'on rencontre sur Facebook.

Un tweet de Barack Obama devient le plus liké de l’histoire

Malgré sa retraite, l’ancien président américain reste populaire sur Twitter, un réseau social qu’il a marqué de son empreinte durant son mandat.
Le week-end écoulé, un rassemblement d’extrême droite avait dégénéré en affrontement meurtrier dans la ville de Charlottesville en Virginie aux Etats-Unis.
En réaction, Barack Obama a publié sur Twitter un cliché sur lequel on le voit saluant trois enfants de couleur de peau différente. La photo est accompagnée d’un message de tolérance qu’on peut traduire en ces termes « "Personne ne naît en haïssant quelqu'un d'autre à cause de la couleur de sa peau, de son passé ou de sa religion".

En quelques jours, ce tweet a recueilli près 3,5 millions de likes devenant ainsi le tweet le plus liké du réseau de microblogging. A l'heure où nous écrivons ces lignes, plus de 4 millions de personnes ont liké le tweet de Obama.

Le précédent record (2,70 millions de likes) était détenu par un tweet de la chanteuse Ariana Grande, posté après les attentats qui ont tué 22 personnes lors de l'un de ses concerts à Manchester.

Une étude établit les quatre types d’utilisateurs que l’on rencontre sur Facebook

C’est une étude très sérieuse, menée par la très sérieuse Brigham Young University, une université américaine qui révèle qu’il existe quatre principaux types d’utilisateurs Facebook. Elle a été menée auprès de participants âgés de 18 à 42 ans. Ces derniers ont répondu à 48 questions concernant leurs sentiments lorsqu’ils utilisent Facebook, a précisé le site Phandroid qui a relayé l'étude en français.

Voici les quatre types d'utilisateurs que l'étude a établi

Le sentimental

Le sentimental adore utiliser Facebook pour fortifier ses relations avec ses amis et sa famille. Il considère Facebook comme une extension de la vie réelle, au sein de laquelle il peut partager ses pensées, ses sentiments et ses petites histoires.

Le stalker (ou harceleur)

Le stalker a pour but principal d’espionner sournoisement les autres usagers. Cet utilisateur tire un malin plaisir à pouvoir surveiller les faits et gestes de ses contacts via leur mur Facebook sans qu’ils ne le sachent. Il s’agit parfois d’un triste amoureux éconduit, hanté par les souvenirs de son ex, ou dans le pire des cas d’un pervers voyeur assumé.

L’informateur

L’informateur, c’est l’utilisateur qui se sent investi d’une mission importante. Son rôle est d’informer les autres utilisateurs du réseau de tout ce qui se passe sur la planète, en temps réel, et si possible avec un ton alarmiste.

Le narcissique

Le narcissique aime attirer l’attention. Tout comme le sentimental, cet utilisateur aime partager des selfies. Son but est de promouvoir sa propre personne. En règle générale, le narcissique est également très actif sur Instagram.

Publié dans Revue du web