jeudi, 18 juillet 2019 17:34

CAN 2019 : Le Sénégal en quête de son premier titre continental face à une Algérie conquérante

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

L’affiche de la finale 2019 de la Coupe d’Afrique des nations va opposer, ce vendredi 19 juillet, le Sénégal à l’Algérie au stade international du Caire en Egypte. Les Sénégalais qui sont à leur deuxième finale d’une CAN pourront-ils se défaire des “Fennecs”, prétendants à un second titre ? Analyse des forces en présence...

En dehors de la finale perdue en 2002 face au Cameroun (1-0) en quinze participations, le Sénégal n’a plus jamais atteint la finale d’une CAN. Ils disputeront le titre final avec une sélection algérienne qui attend sa deuxième couronne depuis 1990, soit 29 ans.

A noter qu’en matchs officiels de la CAN entre les deux nations, l’Algérie a enregistré un record de sept victoires contre deux pour le Sénégal et trois nul. De même, auréolés d’un parcours séduisant, douze buts inscrits pour seulement deux encaissés, les Algériens vont sûrement vouloir rééditer leur performance de meilleure équipe de la compétition en sortant la tête haute et confirmant leur statut de favori. 

Sur le terrain, vendredi prochain, Riyad Mahrez et les siens n’auront pas à s’inquiéter d’un adversaire combatif. A la quête d’un deuxième titre continental, les Algériens qui ont survolé la compétition par leur jeu devraient mettre tous les moyens dans cette ultime bataille pour y arriver. Pour le milieu défensif Adlène Guédioura, la force de l'Algérie réside dans la complicité entre les joueurs et leur entraîneur. Le sociétaire de Nottingham Forest compte sur ces atouts pour faire la différence. "Nous offrons un football différent, parce que l'entraîneur connaît bien les capacités des joueurs, il nous écoute et nous respecte...nous nous efforçons tous de faire la gloire de notre pays" a-t-il expliqué.

Les Sénégalais, quant à eux, tenteront de vaincre le signe indien qu’ils trainent depuis des décennies. C’est surtout un match plein de symbole pour Aliou Cissé, le sélectionneur des Lions de la Teranga. Finaliste en tant que joueur en 2002 lors de la première finale du Sénégal, l’actuel manager de l’équipe avait alors manqué son penalty lors de la séance des tirs au but et contribuer au sacre du Cameroun cette année là. Aujourd'hui, Aliou Cissé montre beaucoup de respect à l'endroit de son adversaire sans cacher son envie de remporter le trophée avec son groupe. "C’est un grand honneur d’atteindre la finale. Je travaille avec cette génération depuis cinq ans et l’Algérie est une grande équipe et nous avons tout le respect dont nous avons besoin", a-t-il déclaré en conférence d'avant match.

En définitive, c’est une finale qui s’annonce palpitante entre les deux formations.

 

Jules Etcho (Stg.)

Lu 1026 fois
0
0
0
s2smodern