lundi, 01 juillet 2019 08:58

UAC : depuis deux ans, le projet Phoran forme des ingénieurs de la TNT et de la fibre optique

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

[Attention : contenu sponsorisé]

Comment répondre aux défis de ressources humaines de qualité et nanties de compétences dans les domaines de la radiodiffusion numérique et de la photonique (fibre optique) à l’ère du passage à la télévision numérique terrestre (TNT) et du déploiement de la fibre optique partout au Bénin ? C’est à cette interrogation que l’Université d’Abomey-Calavi (UAC) tente d’apporter des solutions depuis deux ans à travers un projet dénommé Phoran (acronyme de Photonique et Radiodiffusion numérique).

Démarré en 2017, le projet Phoran est une initiative de l’UAC mise en oeuvre grâce à l’appui de partenaires européens et locaux. Phoran est plus précisément un centre de formation de niveau master dans les disciplines de la photonique et la de la radiodiffusion numérique. Selon le professeur Michel Dossou, enseignant à l’Epac et coordonnateur sud du projet, l’initiative vise à “combler un manque en terme de formations disponibles dans les nouveaux métiers du numérique”.

Un premier bilan reluisant

En tant que projet, l’initiative Phoran est prévue pour durer cinq années au terme desquelles au moins 80 ingénieurs en photonique et en radiodiffusion numérique doivent avoir été formés. Parmi eux, certains auront la chance d’aller faire des études de doctorat en Belgique, afin de pérenniser le projet. “Nous avons trois étudiants béninois qui sont allés en Belgique pour faire un doctorat en co-tutelle pour qu’au terme du projet on puisse avoir de la main d’oeuvre pour remplacer tous les enseignants étrangers”, explique Michel Dossou.

Deux ans après son démarrage, le Phoran a déjà atteint sa vitesse de croisière. “Je peux dire que nous avons bien évolué. Parce qu’on a pu installer quatre laboratoires pédagogiques qui fonctionnent”, détaille Michel Dossou. Du côté des étudiants, l’affluence est également au rendez-vous. Dès la première rentrée, 37 étudiants étaient déjà inscrits. Cette première promotion qui ne compte plus que 24 étudiants est maintenant en fin de formation et devrait être de sortie en octobre prochain.

Admissibilité et rentrée 2019

Pour entrer dans les formations du projet Phoran, les apprenants doivent avoir un niveau minimum de licence dans les domaines comme l’informatique, les télécommunications, l’électronique ou tout diplôme équivalent. Le projet offre, par ailleurs, des bourses d’études principalement aux femmes dans le but d’encourager la gente féminine à bénéficier de ces formations.

Pour la prochaine rentrée, de nombreuses innovations ont été introduites dans le processus d’admission. Si la rentrée est prévue pour la première semaine d’octobre (7 octobre), une pré-rentrée est prévue un mois plus tôt. Ce sera l’occasion, explique le coordonnateur sud du projet Phoran, de rencontrer les étudiants, “leur dire un peu comment ça fonctionne, les difficultés auxquelles ils peuvent s’attendre et les facilités qu’on leur accorde”. Mais avant cette ultime étape, les aspirants à la formation doivent déposer leur dossier de candidature en ligne sur le site web du projet. Ils devront aussi déposer une version physique au secrétariat du projet Phoran à l’Université d’Abomey Calavi, avant le 19 août 2019.

Il existe de nombreuses possibilités d’admission dans les formations du projet Phoran. Mais les candidats doivent justifier de solides aptitudes dans les disciplines concernées. Grâce au projet Phoran, le Bénin s’assure de disposer des qualifications nécessaires pour soutenir ses projets de déploiement de fibre optique mais aussi de l’implémentation de la télévision numérique terrestre.

Au delà de ces ambitions, grâce à son volet de mise à niveau des électroniciens et réparateurs, le projet Phoran vise aussi à atteindre les petits artisans du secteur. L’ambition est saluée par les instances en charge du numérique au Bénin comme l’Agence pour le développement du numérique ou encore le ministère de l’économie numérique qui ont déjà pris leur attache avec le projet.

Lu 1530 fois Dernière modification le mercredi, 03 juillet 2019 17:16
0
0
0
s2smodern
Plus dans cette catégorie : « CAN 2019 : soyez plus visible avec l'ORTB